Grandiose marche à Bougie

6
Marche du 20 avril 2017

BOUGIE (Tamurt) – C’est aux refrains de la chanson d’Oulahlou, pouvoir assassin, que les « marcheurs » de ce 20 avril ont entamé leur grandiose marche qui s’est étalée de la maison de la culture Taos Amrouche jusqu’à la stèle Saïd Mekbel.  

Des centaines, pour ne pas dire des milliers, de personnes se sont mobilisées comme un seul homme pour rappeler, encore une fois, au pouvoir d’Alger que la Kabylie est déterminée, à jamais, à combattre pour son indépendance tout en rappelant qu’elle n’est plus disposée à négocier son autonomie.

Une fois, la masse populaire arrivée à proximité de la stèle de Saïd Mekbel, des prises de parole ont eu lieu. Mouloud Mebarki, Farid Djennadi, anciens responsables du MAK et Madjid Amazigh, le pionnier du combat amazigh à Bougie, ont discouru autour de la revendication de la population kabyle qui exige une indépendance vis-à-vis de ce pays appelé l’Algérie.

Amaynut