Guerre dans l’Azawad : Le Mouvement National pour la Libération de l’Azawad (MNLA) demande à ce que la population civile ne soit pas victime

6

AZAWAD (Tamurt) – Le Mouvement National pour la Libération de l’Azawad (MNLA) a, dans un communiqué dont nous avons obtenu une copie, et après avoir soutenu les opérations militaires contre les groupes terroristes, alerté la communauté internationale que l’intervention armée étrangère ne « devrait pas autoriser l’armée malienne à franchir la ligne de démarcation entre l’Azawad et le Mali, avant un règlement politique du conflit entre les Touaregs et les Maliens ».

Le communiqué signé par Bilal Ag Acherif, Secrétaire général du MNLA et Président du Conseil de Transition de l’Etat de l’Azawad (CTEA), le Mouvement National pour la Libération de l’Azawad « participera dans la réussite des opérations contre les groupes terroristes, et la réduction du nombre de victimes civiles innocentes » avant de demander que « la population civile ne soit pas victime de cette intervention armée et de la confusion entre elle et les terroristes ».

La guerre contre les groupes armés lancée depuis vendredi au Mali par l’armée malienne, soutenu par un appui aérien français après que l’Algérie eut autorisé le survol sans limite de son territoire par les appareils français, a déjà fait plusieurs morts. Les populations civiles restent toutefois, comme dans chaque guerre, les plus exposées. Hier, lundi, l’Algérie avait annoncé la fermeture de ses frontières avec le Mali.

Il n’est pas exclu à ce que des réfugiés, fuyant la guerre et de peur de constituer des boucliers humains, arrivent par milliers sur le sol algérien, dans les jours à venir.

Lounes O

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici