Hacene Hattab, ancien terroriste : « Je n’ai pas tué Matoub Lounes »

4

ALGÉRIE (Tamurt) – Près de vingt ans après l’assassinat de Matoub Lounes, cette affaire ne cesse de défrayer la chronique et de revenir à chaque fois au devant de la scène avec de nouveaux rebondissements. Les éléments qui ne font qu’augmenter la confusion entourant ce crime politique ayant ébranlé toute la Kabylie et poussé le Président Jacques Chirac en personne à faire une déclaration de dénonciation.

En effet, Hacene Hattab, fondateur et ancien émir du Groupe armé : le GSPC (Groupe Salafiste pour la Prédication et le Combat) vient de jeter un pavé dans la mare en déclarant ne rien à voir dans l’assassinat de Matoub Lounes. Hacene Hattab a nié toute implication dans l’attentat ayant visé le Rebelle en déclarant qu’il n’avait pas été le commanditaire comme colporté par certaines parties depuis le lendemain de l’assassinat du poète engagé. Hacene Hattab a même affirmé sa disponibilité à affronter la veuve du Rebelle, Nadia Matoub, devant le tribunal. Hacene Hattab a déclaré textuellement : « « Je n’ai rien à voir avec la mort de Matoub Lounes. Je suis prêt à affronter sa veuve devant un tribunal ».

Rappelons que Nadia Matoub, veuve du symbole de la Kabylie et de Tamazgha a décidé de déposer une plainte contre Hacene Hattab dès lors qu’au lendemain de l’attentat du 25 juin 1998, dont elle a été victime, avait revendiqué cet acte meurtrier ayant visé la personnalité la plus estimée par les kabyles et les amazighs en général. Des sources concordantes soulignent que la plainte de Nadia Matoub suit toujours son cours. Mais avec les nouvelles déclarations de Hacene Hattab, on s’interroge sérieusement quelle serait l’issue que prendrait encore ce dossier extrêmement complexe et intrigant ?

Tahar Khellaf