Hafid Derradji charge le clan de Bouteflika

18
Hafid Derradji

ALGÉRIE (Tamurt) – Le speaker Algérien Hafid Derradji est devenu un homme politique et l’un des opposants les plus farouches au clan de la famille de Bouteflika qui règne au sommet du pouvoir depuis 1999. Cette semaine, il est revenu en force  et multiplie les interventions dans la presse et les réseaux sociaux pour appeler les algériens à destituer Bouteflika.

Derradji Hafid est arrivé jusqu’à traiter le peuple Algérien de « sous peuple », pour avoir laissé un homme sur une chaise roulante le gouverner. Il a chargé voir dénigré le chef d’Etat qu’il accuse de tous les maux. Le journaliste Algérien se demande où est Bouteflika? « On dit que Bouteflika a décidé ainsi ou ordonné ceci, on veut écouter ces ordres et ces décisions » laisse entendre Derradji. Sa montée au créneau a fait le buzz sur les réseaux sociaux. Hafid Derradji, qui n’a jamais auparavant affiché ses tendances politiques, semble sortir de nulle part pour devenir un opposant politique en colère contre le régime en place. Certes il a raison, mais même ceux qui étaient avant Bouteflika ne sont pas fameux. En plus, il n y a pas que les Bouteflika qui ont déglingué l’Algérie.

Pourquoi Hafid Derradji n’a pas agi de cette manière contre Zeroual, Larbi Belkhir, Mohamed Lamari ou au moins ces derniers temps contre Toufik? En effet, on ne l’entend jamais évoquer les noms des militaires qui sont, au même titre que la famille de Bouteflika, les responsables de la situation catastrophique dans laquelle se trouve aujourd’hui l’Algérie. A moins que ce Hafid travaille pour Toufik. De toutes les façons cette thèse est la plus plausible. Un opposant clanique ou de façade n’est qu’un militant pour le maintien du régime !

Ravah Amokrane