Hannachi, la honte de la Kabylie !

20

KABYLIE (Tamurt) – Le club phare de la Kabylie, la JSK, se dirige droit vers la calamité. Jamais ce club, naguère fierté de toute la Kabylie, n’a été humilié comme ces dernières années. Hannachi, qui est le président de ce club depuis 1993, ne veut pas le quitter. Pourtant, dans pareilles circonstances, il doit remettre les clés.

Mais il dit souvent qu’il n ya personne qui soit capable de prendre les rênes de la JSK en Kabylie. Une insulte supplémentaire pour toute sa région. La Kabylie n’a aucun homme qui pourra diriger la JSK ?  Ce club s’est fait encore humilié à domicile par des équipes presque amatrices. Que reste-t-il de la JSK aujourd’hui ? C’est tout un symbole et une histoire glorieuse de la jeunesse Kabyle qui est massacrée par Hannachi. Ce dernier ne veut pas quitter le club, après avoir annoncé son départ presque une dizaine de fois par saison.

Ce Hannachi a offert le club aux ennemis de la Kabylie. Il a transformé ce club sportif en comité de soutien à Bouteflika, à Zeroual. Il a fait porter le logo du journal le plus raciste envers la Kabylie, Echourouk, sur le maillot du club. Hannachi ne recrute plus les enfants de la région. Il choisit toujours les arabophones, pour faire plaisir au régime.  Il a éloigné, de la JSK,  les anciens joueurs qui ont fait de ce club le meilleur de tout le continent. Pis encore, il l’a transformé en propriété personnelle et a fait ses affaires avec ce club.  Un club qui ne lui a jamais appartenu et qui n’appartient à personne, sauf à tous les kabyles.

Lounès B pour Tamurt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici