Hicham Aboud ne serait pas contre l’indépendance de la Kabylie

14

PARIS (Tamurt) – L’ancien directeur du quotidien algérien, Hichem Aboud, poussé à l’exil en France,  s’est exprimé dernièrement sur les états émergents en Algérie. Très sollicité par les chaines de télévision sur la situation politique en Algérie, Hichem Aboud n’a pas mâché ses mots dernièrement sur un plateau de télévision pour dire qu’il n’est pas contre l’indépendance de la Kabylie, des Aurès et des Mozabites.

« Ferhat Mehenni a bien expliqué que si son peuple est reconnu et respecté dans ses droits, il ne créera pas aujourd’hui un Etat Kabyle indépendant d’Alger. Idem pour les Touaregs, les Chaouis et les Mozabites. Ce sont les décideurs algériens qui ont poussé les populations de ces régions à se rebeller », avait déclaré Hichem Aboud, qui était pour rappel un ancien officier de la sécurité militaire durant les années 1980.

Exilé politique en France depuis 1997, Hichem Aboud est toujours resté en contact avec le leader du GPK, Ferhat Mehheni avec il était à l’université durant les années 1970. Hichem Aboud, natif d’Oum El Bouaghi, défend toujours la cause Chaoui même s’il est connu aussi pour sa proximité avec certains généraux algériens. Sa  position envers les états émergents est salutaire à plus d’un titre. Ça prouve au moins que l’indépendance des régions Berbérophones algériennes n’est plus un tabou.

Nadia Iflis