Hommage à Karim Akouche et honneur à la Kabylie

5

Montréal (Tamurt) – Le Festival Séfarad de Montréal s’ouvrira cette année avec un grand hommage à l’écrivain kabyle Karim Akouche pour le rôle qu’il joue, avec sa plume et son art, afin de bâtir des passerelles entre les Québécois, les communautés culturelles qui composent Montréal et les Kabyles.  L’événement aura lieu le dimanche 29 novembre à 16h, à la Salle Gelber, 5151 chemin de la Côte-Sainte-Catherine, Montréal.

Un spectacle artistique et littéraire est prévu à cet effet où les comédiennes Marie-Anne Alepin et Francine Alepin, accompagnées des musiciens Yassine Elbey et Smail Hami, interpréteront les plus beaux textes de l’écrivain. Une causerie est programmée à la fin avec Karim Akouche où Sonia Sarah Lipsyc lui posera des questions sur son parcours, son œuvre, sa Kabylie, ses combats, ses rêves et ses craintes. L’événement se déroulera avec la précieuse collaboration d’Evelyne Abitbol.

Sur sa page Facebook, l’auteur de Allah au pays des enfants perdus déclare que : « Cet hommage n’est pas seulement pour moi, je le dédie à la Kabylie et à toute la famille libre et laïque qui se bat contre l’obscurantisme.»

À signaler que M. Ferhat Mehenni et plusieurs personnalités du monde culturel et politique kabyle et québécois seront de la partie.

L’ex-députée provinciale du Québec, Fatima-Houda Périn, animera le jour même, à 18h, une conférence sur le thème des droits de la personne et l’islamisme radical.

Pour rappel, le Ferstival Séfarad de Montréal a invité par le passé des artistes de grande envergure comme Enrico Macias en 2009.

L’événement s’annonce riche en émotions, en poésie et en couleurs. 

Montréal – Tamurt

FSM_Akouche_V2