Idir accusé de vol par la famille de Meziane Rachid

15
Meziane Rachid

ALGÉRIE (Tamurt) – Les membres de la famille du défunt artiste et poète Meziane Rachid viennent de monter au créneau en jetant un pavé dans la marre. Les héritiers de Meziane Rachid, qui a vécu pendant toute sa vie dans la discrétion, accusent le célèbre interprète d’avoir spolié leur père de ses droits d’auteur concernant au moins une chanson, la plus célèbre à avoir été chanté par Idir et l’ayant propulsé dès le début de sa carrière.

Il s’agit de la chanson Sendu. Selon les proches de Meziane Rachid et de nombreux autres chanteurs, ayant témoigné sur cette affaire, cette chanson est l’œuvre de Meziane Rachid mais depuis sa sortie, les droits d’auteur en France n’ont été versé qu’à Idir. Ce dernier l’aurait en effet enregistré en son nom, d’après les mêmes témoignages.  Un détail toutefois, la même chanson, Sendu a été enregistrée au nom des deux artistes au niveau de l’Onda (Office national des droits d’auteur) en Algérie mais à la Sacem, en France, la même chanson a été enregistrée au nom de Cheriet Hamid, plus connu sous le nom d’Idir. Or, il se trouve que même Idir reconnait que cette chanson appartient à Meziane Rachid et que lui, il n’en est que l’interprète.

Un chanteur célèbre, Mdjahed Hamid, interrogé par un confrère, a confirmé que sendu est l’œuvre de Meziane Rachid. Mdjahed Hamid a ajouté qu’il détient même les preuves matérielles de ce qu’il avance. Selon Said Zanoun, un vieux routier de la radio kabyle d’Alger a affirmé également que Meziane Rachid lui aurait confié qu’il aurait écrit au total trois autres chansons à Idir. Rappelons nombreux autres poètes et musiciens kabyles ont écrit ou composé des chansons à Idir à l’instar de Belhanafi, Benmohamed, Brahim Izri, etc. Avec la famille de Brahim Izri, Idir a aussi de gros soucis pour ce genre de problèmes de droits d’auteur. Avant sa mort, Brahim Izri a laissé un testament à sa famille de ne pas permettre à Idir d’assister à son enterrement ni à aucune activité qui sera organisée à sa mémoire après son décès.

Tahar Khellaf 

15 COMMENTAIRES

  1. Oui Idir est un grand chanteur .A la SACEM il n’ya pas de statut de limitations.45 ans ou bien 90 ans ne changent rien.Il faut rendre a Cesar ce qui appartient a Cesar.Quand aux gens qui veulent lui creer des problems : c’est un autre sujet( Mais ca ne fait pas longtemps depuis qu’il avait soutenu l »ONDA en presence des autorites de son. pays ).Il faut qu’il applique ce qu’il soutient : non? Il ne faut pas aussi oublier l’argent verse par la SACEM a Idir
    Vous ne pensez pas que la famille du defunt a le droit de beneficier un peu de son travail? Soyons raisonable

    .

  2. Qu’avez vous a associer l’autodétermination aux affaires de droit privé de Idir ? Heureusement que ceux qui oeuvrent pour l’avènement de l’autodétermination n’ont rien à avoir avec vous. Sinon pour vous il ne faut pas qu’il pleuve sinon pas d’autodétermination, pas de débat non plus sinon pas d’autodétermination ! On doit se taire sinon pas d’autodétermination…

    Le site Tamurt à le devoir d’informer les Kabyles de tout ce qui a rapport avec les Kabyles et la Kabylie. Et les questions de droit d’auteur puisque c’est de cela qu’il s’agit intéressent les Kabyles. Peut être souhaitez vous ne pas en entendre parler, vous n’avez donc pas à lire l’article. Tamurt n’est pas Elmoudjahid. Vos élucubrations sur le venin sont grotesques. Vous êtes le Tartuffe type qui veut qu’on masque la vérité comme si on vivait chez les bizounours.

  3. 45 ans après (avec tout le respect pour rachid méziane qui, hélas, n’est plus là pour valider ou invalider les faits et qui, parait il aurai aimé faire la démarche juste avant sa mort. chanteur très connu en son temps. une de ses chansons que beaucoup ont fredoné dans leur jeunesse: ma dhawel. Et la fameuse radio numidia qui lui rend hommage!), on chercherai des droits d’auteurs qu’on a même pris l’honneur de légué à la succession. Hummmmmm! ça sent le pot pourri qui nous viendrai du côté d’alger pour salir idir suite à ses prises de position en faveur de son mont ferratus sans la moindre concession. bon méthode pour trainer dans la boue des gens qui sont inaccessible par leur notoriété, honnêteté, dévouement….et j’en passe. tu me diras que je divague, c’est bien continues comme ça!!!!!!!!!!!!!

  4.  » Les aboiement de ces nains et leurs odeurs nauséabondes n’atteindront jamais notre Evert  » dixit Yazid S Ayaniw . En effet, Idir est ce sommet de l’Everest qui reste bien inaccessible aux boules puantes de ces médiocres et insignifiants personnages.

  5. La question est :Es ce que la chanson appartient bien a monsieur Meziane ? si c’est oui Aors Idir doit prendre ses responsabiltes >La chanson n’aurait jamais due etre declare comme appartenant a lui . C’est une question de droits d’auteur : c’est la loi..Il n’est jamais trop tard pour bien faire.

  6. c’est les services DRS, qui ont suggeré à el watan d’etaler ces problemes des stars pro-independantistes kabyles, pour allumer le feu entre kabyles et dechirer tout ce qui peut les unir.
    C’est ce qui explique que pendant tout ces 40 ans, rien ne s’est passé , et comme hasard, maintenant les dechirures surviennent.
    SIWEL et TAMURT ne devront plus contribuer à cette dechirure entre militants ou sympathisants du MAK-ANAVAD.

  7. @Tarik
    Fric ou pas fric, ce n’est pas en voulant humilier, avec des oranges, les ayants droit de Meziane Rachid que tu feras oeuvre de justice…sinon, tu n’as qu’a signer ton testament en déshéritant tes enfants illico.
    Que vient faire l’honneur kabyle dans une revendication de droits d’auteur??
    Il fut un temps, où prendre la parole dans une assemblée kabyle, c’était pour dire quelque chose de sensé ou se taire, car dans le cas contraire on devait payer une amende.
    Si tamurt.info, devait mettre à l’amende tous ceux qui balancent des évidences, des contre-vérités et autres mensonges, il serait très riche dans très peu de temps.
    Tanemirt
    Voila le vrai honneur kabyle!!!

  8. Alwatan Weekend du vendredi décembre a consacré sa une à cette affaire et deux pleines pages à l’intérieur du journal. « Tamurt » n’a fait que reprendre une information de la presse écrite algérienne.Personnellement en lisant Alwatan du vendredi,j’étais stupéfié qu’on consacré deux pages et la une à cette question somme toute banale et sans intérêt évident pour les lecteurs.

  9. Chanson enregistrée en 1972, et quarante cinq années après elle a causé un conflit. Alors que Meziane Rachid ,de son vivant ,il n’a jamais revendiqué un sou auprès d’Idir. Donc sans doute il y a des diables qui manipulent la famille du défunt .

  10. Voila que les Kabyles sont touchés par le virus du FRIC, ah ce fric qui rend fou.

    Franchement, Comment la famille (héritiers) d’un artiste peut-elle parler au nom de l’artiste et de vouloir du Fric sur le dos de ce même artiste.
    Si Meziane Rachid était un grand artiste, honnête, comment ses héritiers peuvent-ils exploiter cela, eux qui n’ont jamais rien écrit, jamais rien chanter…..
    Les voila vouloir détruire l’histoire d’une époque honorable, qui a fait du Kabyle une langue et une culture universelle par la grâce des chansons d’Idir.
    Les voila poussés par je ne sais qui pour détruire à jamais les quelques belles images que les Kabyles ont su imposé au monde, pour 10 €.
    SSENDU n’est la chanson de personne, magistralement chantée par Idir et mondialement connue grâce à lui et, certainement pas grâce aux héritiers de Meziane Rachid.
    Si vous voulez des sous, pour vous acheter des oranges, vous semblez avoir très faim, ne le faite pas en détruisant l’honneur Kabyle.

  11. aheddadh l’fetta qui se transforme en aheddadg bwawal ce n’est pas gagné

  12. Cette affaire est grave. Le ministre de la culture kabyle au sein de l anavade devrait s’en charger et notre asselway devrait se sentir interpellé, vu son passé d’artiste.

  13. Votre journal verse à chaque fois son venin sur Idir et Ait Menguellet.
    Qu’on le veuille ou pas, ces deux chanteurs sont les vrais poètes de la chanson kabyle.
    Que cache-t-on derrière ces attaques gratuites contre vos frères kabyles?
    Les kabyles qui s’entretuent depuis la nuit des temps n’avanceront jamais. Les arabes gagnent plus de terrain.
    Pourquoi alors demander l’autodétermination?
    Moi, je voudrais une kabylie unie et non déchirée.
    Ne cherchez pas les poux sur la tête d’un chauve!

  14. rendre a cesar ce qu il lui appartient et rendre a Dieu ce qu il lui appartient aussi. si idir reconnait ces fait pour sauver son honneur il doit restituer ces droits aux propriétaire c est ca la dignite et le nif des kabyles

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici