Idir refuse de chanter en Algérie sans l’offcialisation de Tamazight et annonce un nouvel album

19

KABYLIE (Tamurt) – Le chanteur kabyle, Idir, refuse de chanter en Algérie tant que la langue Tamazight n’est pas officialisée, a-t-il déclaré, hier soir sur les ondes de  Radio-Tizi-Ouzou. Idir présent en Algérie dans le cadre d’un hommage qui lui sera rendu à At Yenni a été l’invité de l’émission animée par Arzeki Azzouz.

Idir a déclaré « l’officialisation de la langue tamazight est un principe auquel je suis attaché depuis les années 1970 » tout en citant le Maroc comme exemple. Un pays qui a intégré l’officialisation de la langue amazigh dans sa constitution. Idir annoncera par ailleurs la sortie d’un nouvel album prévu le 20 avril 2016 auquel participeront de grands noms de la chanson, dont Charles Aznavour qui interprète son tube « la bohème » en kabyle ; l’Irlandaise Sinéad-Marie-Bernadette O’Connor et les Français Maxime le Forestier, Patrick Bruel et Bernard Lavilliers.

À signaler qu’un hommage sera rendu à Idir du 06 au 09 novembre à At Yenni, sa région natale. Au programme, des activités artistiques et d’animations, ainsi que des témoignages sur la vie et le parcours de ce chantre exceptionnel, considéré comme l’ambassadeur de la chanson amazigh dans le monde.

Yuva A