Ighil Ali (Bougie) : La maison des Amrouche menacée de démolition

4

BOUGIE (Tamurt) – L’association Taos et Jean Amrouche d’Ighil Ali, et pour protester contre l’infamant déni que continuent de réserver les officiels algériens à cette famille d’écrivains et pour protester contre la démolition de la demeure, a organisé, hier mercredi, un rassemblement devant le siège de la Wilaya de Bougie. Un rassemblement auquel ont pris part plusieurs citoyens et des animateurs du café littéraire de Bougie.

Pour leur part, les animateurs du café littéraire de Bougie et dans appel daté du 25 avril, ont appelé les écrivains, les poètes, les artistes, les acteurs culturels et les militants associatifs à la mobilisation pour exiger la réhabilitation de l’héritage intellectuel et artistique des Amrouche. « C’est au nom de l’idéologie nihiliste arabo-islamisque que le régime algérien s’échine à vouloir détruire l’héritage intellectuel et artistique des Amrouche », ont écrit les rédacteurs de l’appel. Pour eux, cette nouvelle menace n’est pas fortuite en ce sens qu’elle intervient au lendemain du vernissage de la statue de Jean Amrouche, le 16 Avril à Ighil Ali. Un événement auquel les officiels n’ont pas assisté.

Pour rappel, l’association initiatrice de ce rassemblement avait pour noble objectif, la récupération de cette maison et sa transformation en musée dédié à l’œuvre universelle de Jean, Taos et fadhma Ath mansour. Un projet que les autorités locales d’Ighil Ali, aidées par le pouvoir central tentent de mettre en échec.

Arezki Aksil