Il est détenu en Irak depuis plusieurs jours – Le journaliste franco-algérien, Nadir Dendoune, abandonné à son sort

1

Arrêté le 23 janvier dernier à Bagdad, en Irak alors qu’il effectuait un reportage pour le compte du journal Le Monde Diplomatique, dix ans après l’invasion de l’Irak, le journaliste franco-algérien Nadir Dendoune, habitant à Saint Dennis, est abandonné à son triste sort par les autorités algériennes. Alors qu’il avait reçu la visite du consul de France, l’Algérie, via son consul en Irak, n’a manifesté aucune volonté de prendre en charge le cas du journaliste arrêté dans l’exercice de ses fonctions. Il disposait d’un visa de journaliste et d’une lettre de mission du mensuel Le Monde diplomatique pour lequel il travaille.
Dans une lettre adressée le 29 janvier dernier par la mairie L’Ile-Saint Dennis, France, à M. Laurent Fabius, en sa qualité de Ministre des affaires étrangères, le maire de cette ville, Didier Paillard interpelle sollicite l’intervention du ministre et sa médiation en urgence auprès des autorités irakiennes afin d’obtenir sa libération immédiate.
Pour M. Didier Paillard « la liberté de la presse est bafouée par cette incarcération, dont le prétexte est, selon une source citée par l’AFP, l’absence de déclaration auprès des autorités locales et d’autorisation d’exercice. En tout état de cause, cette incarcération de plusieurs jours et une violation flagrante des droits de Dendoune. Nadir Dendoune exerce depuis des années son métier de journaliste, avec courage et déontologie. Il est primordial à ce qu’il retrouve sa liberté de mouvement et de remplir sa mission d’informer».
Considéré par ses amis comme un journaliste hors norme, Nadir Dendoune est aussi collaborateur de L’Humanité et chroniqueur pour Le Courrier de l’Atlas, dans lequel il a publié plusieurs billets sur son voyage en Irak, mettant à profit son surnom revendiqué : «Le tocard ». En 2010 et 2011, Nadir Dendoune a publié trois articles sur Rue 89. Diplômé du Centre de formation des journalistes (CFJ) à Paris, le journaliste a toujours réussi ses défis un peu dingues, faire 3 000 km à vélo en Australie, être bouclier humain en Irak en 2003, gravir l’Everest, à 37 ans, organiser une « journée sans immigrés » pour montrer leur importance dans l’économie française. En septembre, il publie une tribune reprochant à Canal Plus d’avoir masqué son tee-shirt « Palestine » au Grand Journal. … ».
Par ailleurs L’Alrm, Algériens du Languedoc-Roussillon en Mouvement, a signé la pétition du comité de soutien pour la libération du journaliste algéro-français Nadir Dendoune et demande sa libération immédiate. Cette organisation appelle le ministre des Affaires étrangères à assurer la protection consulaire à Nadir Dendoune « pour qu’il puisse faire valoir ses droits et être libéré au plus vite ». Le journaliste serait, selon l’Alrm, retenu dans une prison militaire sans pour autant être inculpé, et sans qu’aucune raison officielle n’ait été fournie ».

Mohand T.