Il est organisé par l’association de culture B et le groupe Berbère Télévision – Un festival d’art plastique berbère autour de l’illustre Mhamed Issiakhem

0

L’association de culture B et le groupe Berbère Télévision organisent à compter du 15 décembre prochain et pour deux jours le premier festival d’art plastique berbère. Articulé autour d’un hommage à l’une des plus grandes figures Kabyles de la peinture Mhamed Issiakhem, le programme promet d’être riche en émotions.

« Un pays sans peintres, sans poètes et sans culture est un pays mort», disait M’hamed Issiakhem. Sommes-nous pour autant vivants en organisant des festivals ?
Lors d’un entretien accordé je ne sais quand et je ne sais à qui, Issiakem disait en gros qu’il n’est pas heureux d’être artiste parce qu’à son époque un enfant qui gribouille des dessins sur des feuilles blanches est réprimandé parce que pour les paternels dessiner ce n’est pas sérieux. Pour paraître assidu et bon élève il faut tenir entre les mains un livre de mathématiques, de géographie…Depuis qu’est ce qui a changé dans l’univers artistique berbèro-kabyle?

C’est pour répondre en partie à toutes ces interrogations que les organisateurs ont concocté un programme multidisciplinaire.
Il y aura de la poésie avec Ghenima Ammour qui récitera des poèmes bercés par la majestueuse harpe de Kamila Adli, artise qui sourit des yeux.

Côté sculpture Olivier Graïne, sculpteur originaire d’At Yenni, présentera son film « taferka iserfa » réalisé sur le buste de Mouloud Mammeri qu’il a enraciné dans le village natal de l’écrivain.
Il sera suivi d’une conférence-débat intitulé « Réflexions sur l’engouement des Kabyles pour la sculpture monumentale et la
question de son encadrement ».

Myriam Hammani chanteuse vidéaste réalisera une performance image et
son autour de ces errances artistiques.

Pour clore, ce papier, le meilleur est au début avec la projection d’un film de Hacène Bouabdellah suivi d’une conférence-débat sur la vie et l’œuvre d’Issiakhem, avec Belkacem Tatem, Djamila KABLA-ISSIAKHEM, Hacène Bouabdellah, Kamel Yahiaoui, Mohammed Heddad et Farid Mammeri.

La participation du public sera active avec une toile vierge sur laquelle chacun sera appelé pour y apposer son empreinte.

Pour l’essentiel; l’événement se passera dans les locaux de Berbère Télévision le 15 et 16 décembre prochains dans les locaux de la BRTV
au 1, ter rue du Marais. 93100 Montreuil, Métro Mairie de Montreuil,
Bus 115 arrêt Général De Gaulle.

Zahir Boukhlifa