Il est SG de l’UGTA depuis 21 ans : Abdelmadjid Sidi Said, c’est fini

0
Abdelmadjid Sidi Said
Abdelmadjid Sidi Said

ALGÉRIE (Tamurt) – La mission de Abdelmadjid Sidi Said  à la tête de la centrale syndicale-Union Générale des Travailleurs Algériens (UGTA) n’est plus qu’une question de jours. En effet, les décideurs ont pris la décision de se passer des services de Sidi Said après 21 ans à la tête du syndicat du pouvoir en Algérie. Une fin de mission mystérieuse quand on sait à quel point Abdelmadjid Sidi Said n’a pas cessé d’être dévoué voire docile à l’égard de tous les pouvoirs qui se succédé depuis qu’il a pris les rênes de l’UGTA après l’assassinat de son prédécesseur Abdelhak Benhamouda dans un attentat terroriste.

Depuis qu’il a été placé à la tête de l’UGTA, Sidi Said, qui connait certainement les règles du jeu du pouvoir, n’a jamais cessé d’applaudir, avec un excès et une exagération inouïes, tous ses chefs à commencer par les présidents et les Premiers ministres. Abdelmadjid Sidi Said a également soutenu Abdelaziz Bouteflika dans tous ses mandats en lui assurant même des campagnes électorales actives.

Même concernant le terrain purement syndical, Sidi Said n’a jamais campé le rôle de chef syndical mais il a toujours assumé celui d’un relai du régime et du pouvoir. Même quand le gouvernement prenait des décisions qui portaient gravement atteinte au pouvoir d’achat et aux droits des travailleurs, l’UGTA surprenait toujours en soutenant, bec et angle, les décideurs et en s’inscrivant en porte à faux avec les intérêts des travailleurs que l’UGTA est censé défendre. Ceci a engendré un recul spectaculaire de la représentativité de l’UGTA dans plusieurs secteurs professionnels.

Ce qui a donné lieu à l’émergence de syndicats autonomes puissants comme c’est le cas dans les secteurs de l’éducation, l’enseignement supérieur et la santé, entre autres. Mais l’UGTA finit toujours par rebondir car l’Etat attribue des budgets mirobolants à ce syndicat. Ce qui n’est pas sans séduire les syndicalistes opportunistes et voraces de tous acabits. L’éviction de Abdelmadjid Sidi Said a-t-elle un rapport avec les élections présidentielles de 2019 ? Beaucoup d’indices portent à le croire.

Tarik Haddouche