Il était directeur du quotidien « Liberté » : Outoudert Abrous remplacé par Said Chekri

3
Outoudert Abrous et Said Chekri
Outoudert Abrous et Said Chekri

ALGÉRIE (Tamurt) – Désormais, Outoudert Abrous n’est plus le directeur général du quotidien algérien « Liberté » après le changement effectué au courant de la semaine écoulée au sein de ce journal qui était dans les années quatre-vingt-dix le quotidien francophone le plus vendu au Maghreb, avec 240 000 exemplaires/jour. En effet, Outoudert Abrous a été remplacé par le journaliste Said Chekri, sans qu’aucune explication ne soit donnée à la suite de ce changement qui peut donner lieu à de nombreuses lectures politiques.  

La lecture la plus plausible concernant ce changement est celle inhérente à la préparation des élections présidentielles de 2019. Quant à la version voulant faire croire à un différente entre Issad Rebrab et Outoudert Abrous, elle ne tient pas du tout la route. Les deux hommes sont des amis de longue date et ils sont tous les deux originaires du même village, à savoir Taguemount Ou Azzouz près d’Ath Douala.

Il n’y a aucun conflit entre Rebrab et Abrous. En revanche, pour les besoins de l’élection présidentielle de 2019, installer un journaliste dont le profil est celui de Said Chekri, semble obéir à un choix politique plutôt qu’à tout autre considération. Said Chekri est en effet connu pour être un journaliste très proche de Said Sadi, qui serait candidat indépendant aux élections présidentielles de 2019. Le même Said Chekri a eu à diriger une revue régionale fondée par le RCD en Kabylie, il y a quelques années.

Said Chekri aura donc à imprimer une ligne politique clairement pro-Said Sadi et de son clan (celui du général Tewfik et d’autres généraux de la même fraction de militaires). Le même scénario, pour rappel, avait eu lieu à la veille des élections présidentielles de 2004 où le même Abrous avait été remplacé par un certain Farid Alilat comme directeur général de Liberté. Mais à peine l’élection présidentielle de 2004 passée, Abrous avait été rappelé au bercail par Rebrab. Il ne faut pas s’étonner donc que Abrous revienne aux affaires, une fois la page des élections présidentielles de 2019 tournée.

Tarik Haddouche