Il paraitra prochainement : Edition du tome II du livre de Mustapha Rafaï sur la JSK

0
Mustapha Rafaï
Mustapha Rafaï

CULTURE (Tamurt) – Le deuxième tome du livre de l’ancien joueur Mustapha Rafaï sur la Jeunesse Sportive de Kabylie, paraîtra prochainement, a indiqué l’auteur à des lecteurs auxquels il a dédicacé le premier tome de son ouvrage  récemment dans la ville de Tizi Ouzou. Il s’agit du livre : « Jeunesse Sportive de Kabylie, itinéraire : de la création à la réforme sportive ». Mustapha Rafaï n’a pas dévoilé le sous-titre de ce deuxième tome qui paraîtra avec un peu de retard car il a été promis pour il y a déjà quelques temps. Mais les problèmes d’édition de livres qui se pose en Algérie ont engendré ce retard.

Il s’agira toutefois, à l’instar du premier tome paru en 2012, d’une véritable référence en la matière car l’auteur de ce livre est d’abord et avant tout un acteur de premier plan au sein du club de Kabylie. Il assène ses vérités sur toutes les étapes traversées par la JSK depuis sa création et corrige du même coup pas mal d’erreurs qui se sont glissées, jusque-là, dans les documents existant concernant ce club mythique.

Rappelons que Mustapha Rafaï est né le 13 février 1946 dans la ville de Tizi Ouzou. C’est un ancien joueur de la JSK qui a eu la chance d’évoluer dans toutes les sélections nationales, juniors et espoirs, et a porté les couleurs de l’Equipe nationale A, en 1969/1970, sous la direction de Abdelaziz Bentifour et Hamid Zouba, alors co-entraîneur national. Mustapha Rafaï est doté des diplômes de premier degré (1972) et de deuxième degré (1983). Il a occupé le poste de directeur technique de la Ligue de football de la wilaya de Tizi Ouzou.

Élu président de la Ligue de football de la wilaya de Tizi Ouzou de 1980 à 1983, il a aussi été l’entraineur des jeunes de la JSK, l’équipe du NRB Tizi Ouzou puis le WN Draâ Ben Khedda. En 1985, il quitta le milieu du football pour ne renouer avec ce dernier qu’en  1991 où il fut élu membre du bureau de la Jeunesse sportive de Kabylie pour la saison 1991-1992. A l’instar de beaucoup de kabyles, Mustpha Rafaï a la JSK dans le sang.

Tahar Khellaf