Il rassure les israéliens contre la menace de leurs ennemis : Le discours franc de Barack Obama en Israël

5

MONDE (Tamurt) – « Pour le peuple juif, cette promesse en l’Etat d’Israël s’est transmise à travers d’innombrables générations. Des siècles de souffrance et d’exil, des préjugés, des pogroms et même le génocide de la Shoa. Pendant tout ce temps, le peuple juif a maintenu son identité et ses traditions intactes, ainsi que le désir de revenir à la maison. Alors que les Juifs ont vécu des succès extraordinaires dans de nombreuses régions du monde, le rêve de la vraie liberté a finalement trouvé sa pleine expression dans l’idée sioniste – être un peuple libre dans son pays d’origine », déclara Obama. C’est une réalité que personne ne peut nier. Les juifs ont un pays. Un pays qui s’appelle Israël. Le monde entier doit reconnaître ce pays sans exception pour établir d’une façon pérenne et définitive une paix durable entres tous les peuples de la région. Obama n’a pas mâché ses mots pour louer les rôles joué par les juifs dans le développement de la science sous toutes ses formes et dans les quatre coins de ce globe.

Le locataire de la maison blanche a tenu à rassurer Israël des liens forts, voir exceptionnels, que le pays de l’oncle Sam entretient avec «cette nation florissante». Il dira que « quand je pense à la sécurité d’Israël, je pense à des enfants comme Osher Twito, que j’ai rencontré à Sderot, des enfants du même âge que mes propres filles, qui sont allés au lit avec la peur qu’une roquette atterrisse dans leur chambre simplement à cause de qui ils sont et où ils vivent. C’est pourquoi nous avons investi dans le système Iron Dome qui sauve d’innombrables vies – parce que ces enfants méritent de mieux dormir la nuit. C’est pourquoi nous avons dit clairement, à maintes reprises, qu’Israël ne peut accepter les tirs de roquettes depuis la bande de Gaza, et nous défendons le droit d’Israël à se défendre. Israël a le droit de s’attendre à ce que le Hamas renonce à la violence et reconnaisse le droit d’Israël à existe ». Obama ajoute aussi que « le monde ne peut pas tolérer une organisation qui assassine des civils innocents en tirant des roquettes sur leurs villes, et qui massacre des hommes, des femmes et des enfants en Syrie ».

Obama a fait rappeler son discours du Caire, une façon de réaffirmer sa volonté d’instaurer la paix au niveau de tous les pays du Moyen-Orient. Il dira à ce propos : « Il y a quatre ans, je me trouvais au Caire devant un public de jeunes étudiants. Politiquement et religieusement, ils semblent être différents mais ce qu’ils veulent n’est pas étranger à ce que vous voulez : la capacité de prendre leurs propres décisions, d’obtenir une éducation et un bon travail, de prier Dieu à leur manière, se marier et avoir une famille. C’est la même chose pour les jeunes Palestiniens que j’ai rencontrés à Ramallah ce matin, ces jeunes Palestiniens aspirent à une vie meilleure dans la bande de Gaza ».

Youva Ifraouèn