Ils contestent la gestion opaque du RCD : les élus FFS d’Ath-Zmenzer comptent se retirer de l’APC

4

TIZI-OUZOU (Tamurt) – La section du Front des Forces Socialistes (FFS) d’Ath Zmenzer a rendu ce matin un communiqué annonçant le retrait des 3 élus de ce parti de la gestion de l’APC, gérée par une majorité relative de 6 élus du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD).

L’alliance de ces deux frères ennemis n’a donc duré que quelques mois. Le RCD et le FFS ne trouveront, apparemment, jamais un terrain d’entente. « Depuis son installation à la tête de I’APC le constat est fait. Vu le despotisme, le clientélisme et la marginalisation des élus de la population en menant une gestion unilatéral et catastrophique, la section et les élus du F.F.S décident du «RETRAIT DE CONFIANCE AU MAIRE EN PLACE».

En effet, «neuf mois après son investiture, Monsieur le maire n’a jamais consulté les élus en dehors des assemblés bafouant au passage le code communale en menant une gestion opaque sans chiffres et sans détails. Nous ne pouvons continuer a cautionner la dérive et le gaspillage de l’argent sans aucune étude sérieuse et sans avis des services concernes» , peut-on lire sur la déclaration parvenue à notre rédaction.

Les élus du FFS reprochent à ceux du RCD de mener une politique clientéliste en dépit de l’intérêt de toute la municipalité. « En faisant un recrutement clientéliste que tous les citoyens de la commune peuvent vérifier, nous ne pouvons être des complices de ces privilèges accordés au dépens des travailleurs de D.A.I.S et des familles sans ressources lésés dans leurs droits les plus élémentaires. Nous avons beau espérer durant ces neufs mois passés, malgré nos interpellations a la gestion collégiale et au respect mutuel, que les choses évoluent, mais en vain », ajoutent les rédacteurs de la déclaration.

« Pour ce, encore une fois nous ne pouvons cautionner cette gestion opaque et catastrophique à laquelle nous ne participons pas et refusons de signer des chèques en blanc au P.A.P.C en place. Enfin nous entreprendrons toutes les actions légales jusqu’au départ de ce maire pour ainsi mettre fin à la gestion archaïque associée a l’incompétence et aux gaspillages du peu de ressources dont dispose notre commune mais aussi mettre fin a l’exclusion délibérée des élus et des citoyens de la gestion de leur commune. D’ailleurs nous exigeons une commission d’enquête menée par les élus et la société civile », précise la section FFS d’Ath Zmenzer.

Notons que cette assemblée communale compte 15 élus. 6 indépendants, 6 RCD et 3 FFS. L’alliance du FFS avec le RCD a permis à ce dernier parti de prendre les rênes de la commune. Une alliance des trois élus FFS avec les 6 indépendants constituera deux tiers de l’assemblée, ce qui est fort probable et le maire RCD sera destitué de faite. Mais pour l’instant, il faut d’abord attendre une année pour décider le retrait de confiance à un maire, selon le nouveau code électoral algérien

Nassim N