Ils ont activé en faveur de Bouteflika – Les voyous menacent Al Hadi Ould Ali à Tizi-Ouzou

1

Les jeunes employés par El Hadi Ould Ali sont revenus à la charge avant-hier soir. Ils ont bouclé dès 18h la maison de la culture de Tizi-Ouzou, menaçant de saccager cet édifice public, s’ils ne reçoivent pas l’argent promis par le directeur de la maison de la culture qui est le directeur de campagne de Bouteflika. Ces jeunes connus à la ville de Tizi-Ouzou n’ont pas été payés et El Hadi Oulad Ali demeure introuvable.

Devant la maison de la culture, d’importants renforts ont été déployés sur place pour faire face aux voyous en colère qui menacent de saccager la maison de la culture. Des policiers en civil et en tenue sont restés sur place jusqu’à une heure tardive de la nuit.

Pour rappel, mercredi dernier au QG de Bouteflika à Tizi-Wezzu, la police est intervenue pour arrêter un voyou qui réclamait son argent. Très en colère, le voyou en question menaçait avec son chien Pitbull. Les services de sécurité ont même fait usage de leur arme pour maîtriser le chien du mis en cause. Le pauvre animal a été tué d’ailleurs.

El Hadi Ould Ali avait promis également aux voyous de Tizi-Ouzou de rendre leur casiers judicaires vierges en contre partie de leur soutien à Bouteflika.
Les délinquants de Tizi-Ouzou, au nombre de plus de 200 personnes, dont la plupart sont des repris de justice, ont joué le rôle de protecteurs et de gardiens des permanences de Bouteflika dans cette ville.
Des pratiques dignes d’une république bananière et qui renseignent sur la bassesse des dirigeants algériens, composé d’une mafia prête à tout pour garder ses privilèges et intérêts.

R.Moussaoui

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici