Ils refusent de baisser les bras – Imposante marche des rappelés de l’armée à Tizi-Ouzou

1

Les anciens rappelés du service national refusent de reculer devant leurs revendications portées à bras le corps depuis deux années déjà.
Aujourd’hui encore, ils sont revenus à la charge en organisant une marche à Tizi-Ouzou , de l’ancienne gare routière vers la place Lamari Meziane sise au centre ville. Ils étaient plusieurs centaines, plus que jamais déterminés à se faire entendre.

Non seulement ils ont remis en avant les revendications exprimées dès la naissance de leur mouvement, dont « l’élaboration d’un statut particulier », « les indemnisations et le devoir de reconnaissance pour les sacrifices consentis » mais aussi, ils ont dénoncé vigoureusement le dernier texte de loi portant sur le régime des pensions militaires.
Lors d’une précédente réunion tenue le 15 décembre dernier et à laquelle ont pris part les représentants de 17 daïras, ces derniers ont examiné « la situation induite par la présentation à l’APN du projet de loi portant sur le code des pensions militaires, qui semble ignorer l’ensemble des revendications des rappelés, mobilisés durant la période allant de 1995 à 1999 ».

Ayant été remobilisés pour affronter l’hydre terroriste, les anciens rappelés, dont certains souffrent d’handicaps à vie, n’ouvrent droit qu’à des visites et examens médicaux à travers les secteurs militaires.

C’est pourquoi, ils n’excluent pas de recourir à d’autres actions dans les jours à venir pour se faire entendre.

Lounes O.