Installation de la coordination At weghlis – Une réunion dédiée au peuple kurde

10

AT WEGHLIS (Tamurt) – Hier, vendredi 10 octobre, a eu lieu l’installation de la coordination d’At Weghlis. La réunion s’est tenue au siège d’une association de Tibane à 13 heures. Une forte délégation du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK) a été reçue pour l’occasion : Bouaziz ait chebib, Farid Djennadi, Razik Zouaoui, Nadir Chelbabi, Mouloud Hemrani.

Le président Bouaziz Ait chebib a d’emblée dédié la réunion au peuple Kurde qui résiste fièrement à l’offensive militaire du daech sous l’indifférence de l’opinion internationale.

Dans sa locution, le président, a préféré revenir sur les derniers évènements qui ont secoué le pays Kabyle, notamment l’enlèvement et l’exécution du touriste Français. À ce propos il dira que c’est une opération conjointe des deux gouvernements, algérien et français, pour stopper l’élan de la Kabylie et à travers elle tous les autres peuples sans État qui aspirent à l’édification de leurs propres avenirs notamment en Afrique du nord.

Bouaziz Ait Chebib a pointé du doigt les positions honteuses de la France, qui ne sort la carte des droits de l’homme que pour faire pression ainsi que l’opinion internationale qui laisse libre le daech de faire subir au peuple Kurde des exactions et dépassements de tous genres et sur la Turquie qui refuse d’intervenir tant que ce sont les Kurdes qui se font massacrer. Le président du MAK rendra hommage à Abdullah Öcalan, président oublié du PKK (arrêté en février 1999).

« L’Occident est la base du terrorisme  » en 1991 François Mitterrand, alors président de la France était en faveur du FIS et non avec l’opposition. La France n’a repensé sa position qu’à partir de « l’Attentat de l’Aéroport » d’Alger et de la prise d’otages du vol 8969 Air France.

Le numéro un du MAK a rappelé que c’est en Kabylie que les premiers groupes d’autodéfense ont fait leur apparition tout en dénonçant la diabolisation du pays kabyle en le présentant dans la presse mondiale de  » fief historique des terroristes ».

Continuant de charger le gouvernement Français en pointant du doigt son rôle pour mettre à genoux la Kabylie, sur laquelle elle prend sa revanche de l’avoir fait quitter « l’Algérie ». « L’État français soutient un État terroriste, plus de 80 disparitions en Kabylie pas un geste des autorités ni même un communiqué de « la muette » ni une déclaration d’un Wali en Kabylie ; ce qui démontre l’orchestration et la chorégraphie parfaitement exécutée conjointement par les deux gouvernements (respectifs) de la France et de l’Algérie ».

« En plus d’être sali dans la presse nationale et internationale, Ait Ouabane subit la présence de l’armée en sureffectif à l’intérieur même du village dans chaque coin et recoin des petites ruelles du village, si ça ce n’est pas une armée d’occupation ?  » D’ailleurs pas seulement sur le plan militaire, la dignité du village est torpillée, en rappelant le cas d’Adekar où des militaires ont même abusé et violé des femmes. Bouaziz Ait Chebib rendra hommage aux habitants Ait Ouabane qui se sont proposés à accueillir la Conférence Nationale Kabyle le 31 octobre prochain.

Après avoir rappelé et donné le guide militant pour cette nouvelle section, le vote pour élire des candidats à chaque responsabilité a eu lieu. Les tâches sont reparties comme suit :

SECTION COMMUNALE TIBANE

Président : Nassim Oukaci.
Chargé à l’organique : Sadek Att Maouche.
Tresorier : Keciri Syphax.

COORDINATION AT WEGHLIS

Président : Nabil Latbi.
Vice-président :  Mehdi Rachedi.
Chargé à l’organique  : Tayeb Allad.
Adjoint à l’organique  : Arbouche Kouceila.
Trésorier  : Keciri Syphax.

Avant de clôturer la réunion, Bouaziz Ait Chebib a tenu à rappeler les prochains RDV :

Le 18 octobre : marche à Akbou pour dénoncer l’insécurité imposée par l’État voyou d’Alger ;

Le 23 octobre : rassemblement de soutien devant le tribunal de Bouira où le procès 32 jeunes Kabyles aura lieu, accusés d’avoir refusé la dernière mascarade électorale en date

Le 31 octobre: Conférence Nationale Kabyle où tout un chacun se sentant concerné par le sort de la Kabylie est invité à y prendre part.

Ikhtus