Intempéries : c’est le déluge en Kabylie

0
intempéries

KABYLIE (Tamurt) – La wilaya de Tizi Ouzou a frôlé le pire et a vécu un samedi diluvien qui a occasionné d’énormes dégâts matériels en plus des désagréments multiples endurés par les habitants dont le plus important est le blocage pendant plus de dix heures de la RN 12 reliant Tizi Ouzou à Alger.

En effet, une grande partie des passagers et autres automobilistes en provenance ou se rendant vers Tizi Ouzou et Alger ont dû, pour leur totalité, presque passer la nuit dans leurs véhicules. Les plus chanceux sont ceux qui sont arrivés chez eux dimanche tôt dans la matinée à partir de 4 heures. Pourtant, la quantité de pluie tombée durant la journée et la nuit de samedi dernier n’était pas aussi importante que ça ; à peine 40 mm dans la wilaya de Tizi Ouzou. Mais les dégâts ont été énormes puisque des dizaines de voitures sont restées immobiles et coincées là où elles se trouvaient et les éléments de la protection civile ont dû fournir d’énormes efforts pour s’en sortir avec des risques sérieux ayant pesé même sur leur vie.

De nombreuses villes sont devenues, en un clin d’œil de véritables piscines comme Mirabeau, Tizi Ouzou, Azazga, Fréha, Tigzirt et Drâa El Mizan. D’ailleurs, hier, une grande partie des départs de bus de Tizi Ouzou ont été annulés par crainte du retour de la situation ayant prévalu samedi passé. Même la ligne de transport ferroviaire Tizi Ouzou-Alger a été suspendue hier à cause des inondations enregistrées au niveau de la localité de Naciria.

Aller donc à Alger par train n’est pas, non plus, possible jusqu’à nouvel ordre. Concernant les routes, plusieurs parmi elles étaient coupées à la circulation et ne sont redevenues praticables qu’hier dans la matinée à l’instar de la route reliant Tigzirt à Tizi Ouzou ( la RN 72). Fort heureusement, aucune perte humaine n’a été déplorée.

Tarik Haddouche