Interdit de l’émission « Alhan wa chabab »
Il voulait participer avec une chanson de Matoub

16

ALGERIE (Tamurt) – Rien d’étonnant quand on sait que le Président de jury de cette émission abrutissante n’est autre que le tristement célèbre, chanteur de service depuis toujours, Rabah Dariassa, dont Matoub Lounès avait bien mis en valeur les « qualités » de lèche-botte dans son album « Tamsalt n slimane ».

La chasse aux artistes libres et aux hommes libres se poursuit dans l’Algérie du FLN et plus particulièrement à la télévision d’Etat,  ENTV. Cette fois-ci, c’est un jeune kabyle, naïf sans doute mais guère lâche, qui en a payé les frais.  Ainsi, ce jeune fan des artistes kabyles libres à l’image de Matoub Lounès, Ferhat Imazighen Imoula et Slimane Azem, a voulu montrer ses talents d’interprète en postulant à l’émission « Alhan Wa Chabab », censé faire découvrir les talents de demain. Mais, le jeune artiste,  dont l’avenir pourrait être prometteur, a tout simplement été éconduit par la commission qui sélectionne les participants. Et pour cause, l’innocent jeune kabyle voulait interpréter sur scène une chanson du Rebelle assassiné Matoub Lounès.

Un niet catégorique lui a été signifié par les membres de la commission qui lui ont toutefois expliqué que s’il veut participer au concours de « Alhan wa chabab » il devrait choisir une autre chanson et surtout un autre chanteur, de préférence un chanteur kabyle de service dont tout le monde connait la liste. Le candidat a catégoriquement refusé et a préféré rentrer calmement chez-lui en Kabylie au lieu de vendre son âme en cédant au chantage indigne de représentants de la compromission indigne.

Tout compte fait, il n’ y a rien d’étonnant à ce que ce jeune artiste libre soit refusé d’accès à « Alhan wa chabab » car le président du jury n’est autre qu’un certain Rabah Dariassa dont il est inutile de rappeler le profil car ce serait un véritable pléonasme. L’évocation de son nom  suffit.

Lyès Medrati