Interdit au début de l’année, Younes Adli anime une conférence à Aokas

2
Younes Adli à Aokas

AOKAS (Tamurt) – Après avoir été interdit d’animer une conférence à Aokas autour de la pensée kabyle, l’écrivain Younes Adli a pu, grâce à la victoire du mouvement citoyen d’Aokas sur l’administration coloniale, revenir ce samedi 23 septembre pour animer, au centre cultuel Rahmani Slimane de la localité, une conférence sur le cas de la Kabylie dans la civilisation rurale du 19e siècle.

Tout son discours était lié à l’autonomie de la Kabylie. Elle s’est imposée, de facto, dès lors que les villages ont tout le temps été gérés par les habitants via leurs comités, appelés communément Tadjemâat, où tout le monde était représenté. D’ailleurs, soulignera le conférencier, toutes les décisions con cernant la gestion du village étaient prises par consensus, en application des us et coutumes de la Kabylie et en violation des lois du colonialisme.

Younes Adli avait tenu à rendre hommage à la population d’Aokas qui a résisté à l’oppression de l’administration coloniale d’Alger qui avait tenté,  via la chef de daïra et le commissaire de police, d’interdire les activités culturelles au niveau de cette belle station balnéaire, bastion des luttes pour la culture, la démocratie et l’identité amazighe.

Amaynut