Internet, ennemi du régime colonial d’Alger !

1

ALGERIE (Tamurt) – Si les réseaux sociaux existaient en 2001, le monde entier découvrirait l’atrocité du régime raciste d’Alger. Malheureusement  le peuple kabyle a été massacré à huit clos. Le pouvoir contrôlait l’information. Mais aujourd’hui les temps ont changé. 

L’internet et l’évolution spectaculaire de la technologie et des moyens de communication ne sont pas pour favoriser les régimes coloniaux et dictatoriaux. Le pouvoir algérien a trouvé la petite excuse des examens du BAC pour justifier,  au moins, la coupure de l’internet pendant 4 jours. Une décision qui renseigne à quel point les moyens de communication dérangent le pouvoir algérien.

Si les réseaux sociaux n’avaient pas été là aujourd’hui, le massacre aurait continué en Kabylie. Mais l’internet prive le régime «d’achever »  la Kabylie. La moindre atteinte fera le tour de monde en un laps de temps. L’information de l’arrestation des militants du MAK, par exemple, s’est propagée en quelques heures seulement. Le pouvoir a été obligé de les libérer vu les réactions vives sur les réseaux sociaux.

La presse algérienne n’est pas plus efficace dans ces campagnes d’intox et de manipulation. Durant ces quatre jours, les militants du MAK craignent justement de voir les services de sécurité s’acharner contre eux. Des sources fiables affirment même que le leader du MAK sera arrêté durant cette période.

Lounès B