Intrusion d’une équipe du DRS chez Bouteflika
Fuite de Khalida Toumi et Said Bouteflika – Alger : entre crise politique et conflit de pouvoir

15

ALGÉRIE (Tamurt) – Depuis l’hospitalisation de Bouteflika en France, les membres de l’entourage présidentiel ont entamé une opération de fuite. Un clan du DRS semble prendre les rênes du pouvoir et contrôle toutes les institutions à Alger. Depuis les dernières heures, au palais d’El Mouradia s’est installé un climat de crise politique.

Des sources bien informées, indiquent que la cause de l’attaque cérébral de Bouteflika serait du à l’intrusion d’une équipe du DRS dans son domicile à la recherche de son frère Said Bouteflika pour l’arrêter suite à des affaires de corruption et détournement de biens publics. Une guerre de clan s’annonce violente et meurtrière.

Après la déchéance du frère de Bouteflika (Saïd Bouteflika) de son poste de conseiller à la présidence, ce dernier a pris la fuite. Il demeure introuvable, mais pour ce qui est de Khalida Toumi, elle se serait réfugiée à Paris. D’après notre source, elle pourrait quitter la capitale française pour se rendre dans une autre ville Européenne prochainement.

D’autres hauts responsables, des ministres et des membres de l’entourage de Bouteflika sont en surveillances jour comme nuit par les services du DRS. Depuis la fuite de Khalida, les ports et les aéroports algériens sont sous la direction directe de la DRS. Malgré les moyens mis en place par les services de sécurité, l’ancien ministre des hydrocarbures a réussi à s’échapper du pays.

Signalons enfin qu’Omar Ghoul, le ministre des travaux publics a été interrogé avant-hier par les services de sécurité. Il est en résidence surveillée. Nous revenons sur ces affaires dans nos prochaines éditions avec plus de précision.

Youva Ifrawen