Israël ouvre-t-elle ses portes aux compétences kabyles?

77
Israël et Kabylie

KABYLIE (Tamurt) – Plusieurs jeunes kabyles qui étudient en France espèrent faire carrière ou s’installer en Israël. Certains qui ont postulé pour occuper certaines fonctions, plus particulièrement dans le domaine de la médecine, ont eu un avis favorable.

« Je suis doctorant en biologie, j’ai postulé juste par hasard à un poste de travail en Israël, en précisant bien sûr que je suis kabyle mais pas algérien, que fut ma surprise de recevoir un avis favorable », nous informe Redouane, un jeune de Michelet établi à Paris, qui nous a exhibé les documents d’inscriptions et les avis favorables. Il parait que son cas n’est pas singulier. « En discutant avec mes amis sur le sujet et en abordant quelques détails de mon projet, il s’est avéré, selon eux, que ces dernières années les universités et les entreprises Israéliennes ont ouvert leurs portes aux kabyles. Mais la plupart n’osent pas franchir le pas. On craint de voir nos passeports saisis par les autorités Algériennes. On craint aussi de se voir empêché de rentrer en Kabylie par le régime raciste d’Alger », ajoute notre interlocuteur qui dit être dans l’ambivalence.

« On dit que certains kabyles ont franchi le pas, j’aimerai bien les connaître pour les suivre. Israël  est un pays de savoir et très développé dans le domaine de la médecine et toutes les branches scientifiques. ça vaut le coût de tenter l’aventure, mais on est confronté au cauchemar des autorités coloniales Algériennes », ajoute notre interlocuteur. Difficile de savoir si des kabyles sont installés en Israël. « Je pense que certains y sont rendus, ils le font bien sûr en catimini pour des raisons évidentes », pense le jeune Redouane. Mais ce qui est intéressant, c’est l’intérêt que les entreprises Israéliennes ont aux Kabyles.

Ravah Amokrane 

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici