Jadis fierté de tous les Kabyles – La JSK boudée par les supporters

0

En dépit de son rejet par les supporters Kabyles, plutôt par le peuple Kabyle, est il est toujours là comme fossilisé. Alors que le boss des canaris, s’accroche à la présidence du club qu’il occupe depuis 1992, les fans du club mythique du Djurdjura continuent de bouder les rencontres des jaune et vert. Le match qui a opposé, mardi, la JSK à son homologue du W A Tlemcen s’est déroulé devant des tribunes clairsemées pour ne pas dire quasiment vides. Le nombre de supporters pouvait être compté sur les doigts d’une seule main. Y avait, mardi soir, à peine 40 personnes dans les gradins y compris des policiers en civil. C’est du jamais vu depuis la création de ce club en 1946. Même durant la traversée du désert de la JSK, entre 1995 et 2000, les supporters étaient toujours fidèles. Mais depuis que le responsable de la JSK affichent clairement son soutient au pouvoir, surtout depuis l’avènement de Bouteflika, les Kabyles ont été « poussés » à s’éloigner de leur club fétiche. Les rencontres du club kabyle qui drainaient, jadis, des dizaines de milliers de supporters n’attirent plus, ces dernières années. Mêmes les inconditionnels des canaris préfèrenet aller à la pêche. Rien ne va plus à la maison JSK. Moh Cherif Hannachi doit désormais, savoir qu’il est grand temps de céder son éternel fauteuil de président à des gens soucieux de l’avenir de la JSK. Même la victoire des canaris face au WAT ne pourra certainement faire revenir le public car, ce dernier, boude les matches de la JSK, non pas pour les résultats de l’équipe mais plutôt pour la pérennité de Hannachi à la présidence du club et son soutien indéfectible au pourvoir. “La JSK n’est pas une propriété privée”, dénoncent des fans des canaris.

Izem Irath