Jean-Pierre Chevènement et les musulmans de France

8
Jean pierre chevènement

France (Tamurt) – Jean-Pierre Chevènement est désigné officieusement par le ministre de l’intérieur français Bernard Cazeneuve comme président de la Fondation pour les œuvres de l’islam de France.

Défenseur invétéré de la laïcité et intransigeant sur les lois républicaines, il est difficile de croire qu’un politicien très expérimenté comme lui, accepte de se mouiller avec la religion islamique universelle, devenue arabe par la grâce des pétrodollars des monarchies arabes du Moyen-Orient et du colonialisme araboislamique du système d’Alger. Mr. Chevènement, ami du pouvoir « deishisant » algérien et président de l’association France-Algérie, a omis volontairement de soutenir les kabyles très laïcs comme lui. Fait-il partie de cette classe politique et  journalistique françaises, membre de la « Françalgèrie » arabiste, peu soucieuse des droits de l’homme? Une Kabylie souveraine, libérée du colonialisme araboislamiste algérien, « redémocratisée », où la religion redeviendrait une « CHOSE » individuelle, rapprocherait trop aux yeux de Mr. Chevènement  la citoyenneté française de la citoyenneté kabyle, car méditerranéenne et occidentale et non Couscous-Orientale.

Mr. Jean-Pierre  Chevènement devrait mettre plus de l’huile kabyle dans son couscous ( seksu dans la langue kabyle) et faire connaître l’islam kabyle dans l’hexagone républicain, tolérant depuis des siècles. Les kabyles de France et d’Europe devraient aller dans des mosquées où le prêche se fait en kabyle ou en français par des français kabyles et non des kabyles ou arabes de service.

Masin Ammour