Un jeune de 25 ans assassiné à At Douala

1

AT DOUALA (Tamurt) – L’insécurité a atteint son paroxysme durant le mois de Ramadhan qui vient de s’écouler. Le nombre de crimes enregistrés durant ce mois, sensé être celui de la clémence et de la piété a battu tous les records du reste de l’année.

Le fait que des citoyens fassent le carême a engendré un climat permanent de nerfs à fleur de peau. Le nombre de rixes ayant émaillé ce mois a été effarant. Et effrayant est le nombre de crime ayant été commis tout au long des vingt-neuf jours de ce mois de Ramadhan. Le premier jour de la fête de l’Aid El Fitr n’a pas signé la fin de cette folie humaine cachée derrière la pratique religieuse constituant l’un des cinq piliers de la religion musulmane.

Ainsi, durant la soirée du premier jour de l’aid el fitr, un jeune âgé de vingt-cinq ans, a été assassiné à l’aide d’une arme blanche. La victime, père d’une petite fille, rentrait chez lui quand le drame s’est produit entre le chef-lieu de la daïra d’Iwadiyen et celui d’Ath Douala. La voiture de la victime, accompagné de ses amis étant tombé en panne à proximité du village Taguemunt Oukerrouche,  les passagers étaient contraints de s’arrêter. C’est à ce niveau qu’un autre groupe de personnes a surgi et qu’une bagarre a éclaté avant de dégénérer en crime. Des échanges verbaux se sont vite transformés en altercation avant de dégénérer carrément. La victime a reçu alors un coup de couteau en pleine tête. Transporté au service des urgences de l’hôpital de Boghni, le blessé n’a pas pu être sauvé en dépit d’une prise en charge prompte.

Après la constatation du décès, le corps sans vie du jeune de vingt-cinq ans a été transféré vers la morgue du centre hospitalo-universitaire Nedir-Mohamed de la ville de Tizi-Ouzou. Aucun détail n’a filtré concernant le mobile de ce crime ni sur les raisons qui ont poussé les membres des deux groupes d’amis à avoir une telle bagarre violente pendant un jour sensé être celui où tout le monde fait la fête, pardonne et se rappelle de l’existence de Dieu.

Tahar Khellaf  pour Tamurt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici