Le jour où Lounès Khaloui avait remis à sa place El Hadi Ould Ali !

1

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Au début de l’année 2011, l’APW de Tizi-Ouzou, qui était à l’époque aux mains du RCD,  avait exigé une enquête sur le budget alloué par la direction de la culture pour la rénovation du siège du théâtre régional de Tizi-Ouzou. El Hadi Ould Ali, alors directeur de la culture, avait dépensé 38 milliards de centimes  pour de simples travaux de rénovation de cette structure culturelle. Un budget astronomique avec lequel on pouvait construite trois autres nouveaux sièges identiques à ceux de Tizi-Ouzou.

El Hadi Ould Ali n’a donné aucune explication sur les 38 milliards et la presse s’était saisie de l’affaire après l’insistance des élus du RCD. C’était dans le sillage des débuts des soulèvements en Tunisie et en Lybie et le régime à l’époque tremblait. El Hadi s’était retrouvé dans de sales draps. Il avait alors contacté tous les chanteurs et les artistes à qui il accordait des cachets et qu’invitait aux galas. Bon nombre d’artistes kabyles avaient signé une pétition pour soutenir El Hadi Ould Ali  à l’époque.

C’est alors que l’un des collaborateurs d’ EL Hadi avait induit en erreur Lounès Khaloui. Il lui avait demandé de signer une pétition pour exiger un statut d’artiste alors que ladite pétition était pour soutenir El Hadi dans ce scandale de détournement de plus de 38 milliards de centimes. Lounès avait découvert la surenchère dans la presse. De bon matin, il s’est pérsenté devant le bureau d’El Hadi et l’avait savonné. « Tu es le directeur de la torture pas de la culture et mon nom doit être retiré de la pétition», lui avait-il assené avant de partir. El Hadi lui a rendu une visite à l’hôpital de Tizi-Ouzou dernièrement pour essayer de se racheter ! Sa peau a été sauvée par Saïd Bouteflika dans cette affaire des 38 milliards !

Lounès B