Journée de la langue maternelle dans le monde

0
Langue maternelle

ALGERIE (Tamurt) – Ce jour-ci, le 21 février 2017 est déclaré par l’UNESCO, « JOUR DE LA LANGUE MATERNELLE ». Les dictateurs d’Alger, occupés à se gargariser d’une langue importée, que les nations berbères doivent avec violence ingurgiter, s’en remettent à Allah et à un pseudo-patriotisme pour vouloir marquer pour toujours d’une fausse identité les neurones des jeunes kabyles ou autres Imazighen.

L’UNESCO a initié cette journée pour souligner l’importance des langues maternelles, bien immatériel de l’humanité. Cette institution internationale, s’appuie surement sur les résultats de beaucoup d’études et de recherches en psycholinguistique ou sur les sciences de l’apprentissage et de l’enseignement. Celles-ci nous apprennent, en effet, que les enfants, qui dominent leur langue maternelle, sont plus assurés d’avoir de bons résultats à l’école et de mieux se mouvoir dans la société. Ils sont mieux armés émotionnellement dans toute communication. Les laborantins des services du colonialisme araboislamiste d’Alger le savent bien. Leur slogan : les cerveaux des jeunes kabyles, auressis, mozabites, chenouis ou touaregs ne doivent pas « penser plus loin que la longueur du nez ».

Leurs télévisions « ZERO » et leur école araboislamiste, frôlent le fascisme vert. L’esprit critique est banni des enceintes du savoir et de la connaissance. Elles ne sont que des usines à fabriquer un peuple soumis, prêt à « décibeliser » sa voix pour un système, qui le méprise !

Masin