La Journée de la Nation Kabyle (JNK) a atteint son objectif en Kabylie

1

ANAVAD AQVAYLI UΣḌIL

GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE

PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA

ANAVAD (Tamurt) – Le 14 juin 2001 restera une date phare de l’histoire récente de la Kabylie. C’est en 2013 que l’G.P.K., par décision de son Conseil des Ministres, a élevé ce repère historique au rang de Journée de la Nation Kabyle (JNK).

La Kabylie s’en est saisie et en cet honneur, plusieurs manifestations étaient au programme, ce 14 juin 2016 : marches rassemblements, expositions, conférences, concerts, poésie et levers partout sur le territoire du drapeau kabyle (l’ANAY AQVAYLI).

Pour la première fois, l’administration coloniale algérienne s’en est mêlée et des renforts de militaires et policiers ont été dépêchés pour empêcher le peuple kabyle de célébrer son histoire et de rendre hommage à ses héros assassinés au Printemps Noir (2001-2003).

C’est essentiellent à Larv3a Nat Yiraten que les heurts ont été violents. L’intervention de la police locale a provoqué des émeutes qui se sont poursuivies tard dans la nuit. Des arrestations arbitraires ont été perpétrées. Les manifestants ont finalement été relâchés à la suite du sit-in de solidarité devant le commissariat organisé par le habitants.

L’G.P.K. rend hommage à la résistance kabyle et appelle toute la Kabylie à la vigilance et à la solidarité en cas de nouvelles arrestations parmi les manifestants et les militants du droit à l’autodétermination du peuple kabyle.

Il condamne la répression, les arrestations de militants, la confiscation de leurs outils de travail et leur mise en chômage d’office par le pouvoir colonial algérien. Il exprime son soutien à toutes les victimes de la répression.

En devenant réalité, la JNK a atteint son objectif. Elle sera chaque année un temps de respiration salutaire, un moment de la vie de la Nation Kabyle.

Des actions sont encore prévues sur le terrain en Kabylie et à l’étranger.

Ainsi, la diaspora kabyle prépare des rassemblements pour le weekend prochain. Le 18 juin 2016 à 14h au Trocadéro à Paris et à Place Comédie à Montpellier, le 19 juin 2016 à Marseille en haut de la Canebière.

Exil, le 15/06/2016

Pour l’G.P.K., M. Mexluf At Umɣar, Porte-parole