Journée nationale de l’artiste : Très timide manifestation à Tizi-Ouzou

5

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Hormis la présence du chanteur Lounis Aït-Menguellet et de la doyenne de la chanson kabyle, Chérifa, ainsi que du public, pas l’ombre d’un représentant direct du wali ou d’un ministre, surtout pas de quelque chef de parti politique dit d’opposition n’a été remarquée sur les lieux de la manifestation.

Ceci est une preuve que la culture est loin de figurer parmi les préoccupations majeures des dirigeants algériens. Il est vrai aussi que pas la moindre collation n’a figuré au programme de ce rendez-vous culturel dont la clôture est prévue pour le 10 de ce même mois.

Hormis ces remarques sur le désintérêt total à toute cette initiative dictée par le réflexe de « Pavlov », notons qu’elle est pourtant organisée en hommage à Chérifa, Djamila, Anissa, L’djida, Chabha et la défunte Zohra. À propos de celle-ci justement, rappelons qu’à sa mort tragique, le 9 janvier 1995, la télévision algérienne n’a même pas songé utile d’annoncer sa mort.

Quoi qu’il en soit, le programme festif a été marqué aujourd’hui dans la matinée par l’exposition de photos et articles journalistiques sur la vie et le parcours des artistes ainsi qu’une projection vidéo du gala hommage à Kamel Hammadi.

L’après-midi, elle, a été marquée par un spectacle en hommage aux femmes artistes et un témoignage sur la vie et l’œuvre des artistes.

Pour la journée de demain, soit mercredi 9 juin, elle sera marquée par une projection inédite sur les artistes Chérifa et Djamila et une conférence qui sera animée par Ramdane Laschab sur le thème « Chants féminins de la guerre de libération nationale ».

Quant à la journée de jeudi, elle sera marquée par la projection du film « la Colline oubliée » d’Abderrahmane Bouguermouh et un montage poétique qui sera assuré par mademoiselle Kahina Inegrachene et l’atelier poétique de la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou.

En dernier, notons que cette journée nationale de l’artiste est organisée sous le haut patronage de madame la ministre de la Culture sous l’égide du wali de Tizi-Ouzou, la direction de la culture de la wilaya de Tizi-Ouzou et le Comité des activités culturelles et artistiques de la wilaya de Tizi-Ouzou. Ce qui explique l’absence des leaders de l’opposition.

S.T

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici