Jusqu’à samedi prochain : Azazga capitale de la gastronomie

6
restaurant le délice Azazga
restaurant le délice Azazga

AZAZGA (Tamurt) – On a toujours vanté la qualité de la restauration, à tous points de vue, dans les différents restaurants de la ville d’Azazga et de ses environs.  Cette réputation authentique ne s’est jamais démentie. Les familles qui prennent la route par cette région n’hésitent toujours ou souvent pas à observer une halte inévitable à Azazga pour déguster avec un réel plaisir renouvelé tous le mets qui y sont proposés.

La qualité de l’accueil chaleureux, l’hygiène aussi ainsi que d’autres critères font d’Azazga une ville de gastronomie par excellence. A tel enseigne que depuis quelques années, plusieurs restaurants ouverts aussi dans la ville de Tizi Ouzou et même à Alger ou ailleurs n’hésitent pas à inscrire sur leur fronton « Restaurant Azazga ». Un véritable label donc. Avec un tel succès, il fallait absolument que les autorités locales réfléchissent à un événement qui mettra en valeur cette spécificité que détient la ville d’Azazga. « Azazga capitale de la gastronomie », est le nom de ce désormais rendez-vous annuel qui se tient depuis hier à la maison de la culture d’Azazga.

Organisé principalement par l’Assemblée populaire d’Azazga avec la collaboration avec l’assemblée populaire de wilaya, cet événement regroupe pas moins de trente grands restaurants. Il s’étalera jusqu’à samedi prochain. Les visiteurs à titre individuel ou en famille pourront prendre des repas copieux et à moitié prix. En effet, selon le maire d’Azazga, les gérants des restaurants participants ont décidé de concéder une réduction de 50 % sur toute consommation dans le cadre de cette activité. En plus de cette aubaine, des expositions, des conférences et des activités culturelles, comme les présentations théâtrales, sont au menu. Bon appétit à tous ceux qui auront l’occasion et la chance de s’y rendre !

Tahar Khellaf

6 COMMENTAIRES

  1. Il faut ajouter que pas seulement les crustacés qui sont des charognards, mais, hormis les consommateurs de plantons, tels que les baleines, les raies manta, les oursins, etc., le reste des poissons, c’est des charognards; et le dieu des bédouins ignore ces choses-là ?!

  2. Que je sache, les crustacés marins ( crevettes, langoustes, crabes, etc.) sont des charognards. Pourquoi n’ont-ils pas été décrétés impur par le dieu de Mohamed ?!

  3. L’animal le plus impure qui soit, il est originaire du bac à sable moyen oriental, cet animal, un bipède s’appelle l’arabe!… Le sanglier est délicieux, n’oubliez pas nos aïeux chassaient le sanglier et faisaient des élevages de bovins et de porcs jusqu’au 14 siècles.
    Le tabou qui frappe la consommation du cochon est une coutume arabo-semito oriental depuis des millénaires, elle n’est pas la nôtre!… les arabiques consomment un animal qui est propre à cette race, vous savez c’est le chameau, nous, Immazirens, nous consommons et élevons entre autre le cochon point barre, chacun sa culture.

  4. Quant à Ilef (le sanglier) son interdiction, par le coran, est absurde et injustifiée. On nous dit qu’il est « impure », alors qu’il vit dans la forêt et se nourrit de bulbes et de plantes ?!

  5. Ces incultes de salafistes ignorent, que leur prophète buvait du vin ( voir, Etabakat el koubra de Ibn Saad, Hadith de Aicha)…

  6. Azul,

    A j’ai oublié de dire pour les amateurs de viande, il y a certains restaurant qui y propose de la viande d’Ilef « sanglier » il parait que c’est délicieux, je ne sais pas, jamais gouté, du bon vin tout droit venu d’oran tout cela bien entendu certifié hallal par l’imam d’oran le pote à mhenna.
    Méfiez vous des policiers des musulMents à la chasse aux Aqvayli libre.
    Bonne Appetit.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici