Kabylexit et brexit: la différence de deux politiques

1

(CONTRIBUTION DE MASIN AMMOUR) – Si les britanniques se démarquent de l’Union Européenne  pour des raisons économiques et de souveraineté politico-sociale , celles des Kabyles  sont humainement existentielles, focalisées sur les Droits de l’Homme et la démocratie et sont en phase avec les règles des ONG internationales telle Amnesty International ou Human Right Watch.

Le projet d’autodétermination des kabyles est la seule voie pour sauver la culture et la langue kabyles d’une „musééfication“. Achever leur programme diabolique d’arabisation de la Terre Amazigh, que les colons d‘Alger appellent „ Al ard elaarabi“ dans la nouvelle constitution, est leur seule prière et la seule Zakat pour espérer rejoindre le paradis. D’où tiennent-ils  cette arrogance et ce mépris pour effacer par une „gomme arabique“ la réalité historique et actuelle d’une Algérie essentiellemnt amazigh ?

Nous retrouvons, là,  un système qui dépasse la république des Boers (Republik der Buren), en Afrique du Sud, qui a institutionnalisé la supériorité de la race Blanche sur la race noire autochtone. Le pouvoir pied-noir arabe d’El Mouradia , animé par une idéologie de »daechisation » de tous les rouages de sa société algérienne s’en sort, en fait, à merveille, car l’élite Kabyle n’a pas encore compris qu’elle est  entrain d’assister en direct à sa disparition et à celle de tous les Berbères. A-t-elle conscience que la Kabylie est l’antithèse de cette Algérie formatée par un groupe d’arabistes né de l’assassinat des kabyles de 1949?

 Le Brexit de la Grande-Bretagne de l’UE provoquera tout au plus un affaiblissement du pouvoir financier de la place de Londres et quelques mesures administratives pour embêter les ressortissants européens du continent aux frontières. Le Kabylexit de la Kabylie du système apartheid araboislamiste algérien, est le seul recours pour la survie du peuple kabyle. Le système algérien a résolument choisi la politique d’extermination des kabyles advienne que pourra! Les kabyles résistent comme les indigènes africains  contre le pouvoir raciste des boers de l’ancienne Prétoria d‘ Afrique du Sud. Le Kabylexit pacifique du GPK et du MAK est à l’image de celui du sudexit africain  de Mandela: une lutte pour les droits de l’Homme, contre l’extermination d’une nation( kabyle), mais aussi un appel au secours à la communauté internationale. Le brexit de Londres contre Bruxelles, mené par le PM Cameron était seulement de réduire quelques services sociaux aux réfugiés et aux ressortissants de L’UE voulant s‘établir dans le Royaume-Uni.

Le Kabylexit est une question de vie ou de mort. Les élites kabyles arriveront-elles à unir leurs efforts pacifiques pour sauver un peuple de mort certaine, planifiée par un pouvoir désireux d’en finir avec une kabylie rebelle et une Afrique du Nord amazigh et instaurer ainsi une fois pour toutes un grand « Maghreb arabe“.

Masin Ammour