Kamel Daoud aimerait etre invité à Aokas

7

ALGER (TAMURT) – L’écrivain-journaliste algérien d’expression française, Kamel Daoud,  a affiché son ambition pour venir animer « avec plaisir» une rencontre littéraire dans la ville balnéaire d’Aokas (Bougie), dans le cas où il reçoit une invitation.

« Si on m’invite pour animer une rencontre littéraire à Aokas, je le ferrais avec plaisir », nous a déclaré récemment la vainqueur l’édition de 2014 du Prix des cinq continents.

Victime d’un appel au meurtre lancé par l’imam salafiste Abdelfatah Hammadache Ziraoui, pour  ses écrits jugés « hostiles à Islam »  dans son roman  « Meursault, contre-enquête », l’écrivain a eu le soutien de la population d’Aokas qui a tenu un rassemblement de solidarité pour le défendre.

D’ailleurs, il a dédicacé, en marge d’une rencontre littéraire tenue récemment à Paris, son roman à la population de cette région bastion de la liberté de conscience et de culte, en guise de  remerciement  pour cette action de solidarité.

Cependant, les animateurs du mouvement associatif dans cette ville, qui ont déposé le roman dédicacé à la bibliothèque communale, déclarent ne pas pouvoir recevoir l’écrivain et organiser l’événement, et ce, faute de moyens et de soutien de la part des autorités locales.

Alger, Hakim Tazrourt