Kamel Daoued salue l’officialisation de Yennayer

5
Kamel Daoued, Yennayer

ALGERIE (Tamurt) – Les Algériens, dans leur majorité écrasante, sont contre la reconnaissance du nouvel an Berbère par leur régime. Certains n’ont pas caché leur racisme sur les réseaux sociaux pour affirmer que cette fête n’est ni arabe ni islamique donc elle ne les concerne ni de près ni de loin. d’Autres l’ont affirmé à la télévision, comme à DzairTV qui a accueilli les avis des algérois sur Yennayer.

“C’est un truc Kabyle et ça ne nous concerne pas”. “C’est la fête des Kabyles”, ont déclaré la plupart. Seule une minorité vraiment infime des Algériens se sont réjouis de la reconnaissance officielle de Yennayer. L’écrivain oranais Kamel Daoued n’a pas tardé à réagir et à saluer cette décision, sans ambage et sans hypocrisie. Rares sont les écrivais, journalistes ou artistes qui se sont exprimés comme Kamed Daoued, un intellectuel au sens propre du terme. Sa déclaration s’est largement répandue sur les réseaux sociaux et glorifiéé par les Kabyles qui n’ont pas caché leur admiration à cet écrivain et humanisme.

Kamel Daoued n’est pas endoctriné par le Wahabisme. Arabophone qu’il est, il rejette toujours l’arabisation et ne rate aucune occasion pour affirmer haut et fort que l’Algérie n’est pas arabe et  que lui même est Berbère. Dommage que le nombre d’Algériens qui pensent de cette manière se compte sur les doigts d’une seule main.

Ravh Amokrane