Kamel Daoued sur les traces de Kateb Yacine

15
Kamel Daoued, Yennayer

CULTURE (Tamurt) – Kamel Daoued fait exception au sein d’une société algérienne qui sombre de plus en plus dans l’obscurantisme et la haine envers les Kabyles. Sans langue de bois, il dit qu’il n’est pas arabe. Il remet souvent à leurs places les islamistes. D’une manière sincère, il a affirmé que le président turc n’est pas le bienvenu, alors que tous les pseudos écrivains et journalistes algériens ont gardé le silence.

Kamel Daoued a affirmé que la cause palestinienne n’est pas la sienne. Rare sont les Algériens qui assument de telles opinions. Kamel Daoued, qui est Oranais, est sur les traces de Kateb Yacine. Son courage et sa lucidité, lui et Boualem Sansal, sont à saluer.

Dommage que les Algériens ne partagent pas les opinions de Kateb Yacine, Sensal et Kamel Doaued. Des progressistes qui sont souvent bannis par  le régime, mais ils émergent sous d’autres cieux. En Kabylie, Kamel Daoued est une référence. Ses opinions sont largement partagées au sein de la population kabyle. Une Kabylie qui les admire et qui les considére toujours comme des vrais « frères algériens » sur qui on peut compter!

Ravah Amokrane