Kameleddine FEKHAR déterminé à aller jusqu’au bout : « Cette grève de la faim s’arrêtera par la liberté ou la mort ».

1
libérez les mozabites

COMMUNIQUÉ (Tamurt) – Kameleddine FEKHAR et Kacem SOUFGHANEM ont entamé une grève de la faim illimitée. La situation désespérée et inhumaine dans laquelle se trouvent les détenus mozabites depuis plus de 16 mois, sans que justice n’ait été faite malgré les nombreux appels à l’aide, les poussent dans une démarche « jusqu’au boutiste ».

Isolés, privés de leurs droits, torturés, les détenus mozabites endurent un calvaire sans fin. Pourquoi faire souffrir des militants pacifistes et humanistes ? Au lieu de leur donner l’occasion de participer à réinstaller un climat de quiétude dans le pays Mzab. L’Etat Algérien aura tout à gagner en libérant le Dr Fekhar et ses compagnons. La vraie responsabilité d’un Etat de droit, réside dans la garantie et protection des libertés fondamentales et non pas dans la détention sans raison de militants pacifistes.

Nous sommes convaincus que la justice Algérienne est parfaitement capable de rendre justice à ses détenus politiques Mzab, en leur restituant leur liberté. Le comité de soutien au Dr Fekhar et ses codétenus réitère sans appel à l’Etat algérien de revoir sa position quant au sort réservé à ces innocents. Nous ne ménageons aucun effort à solliciter la communauté internationale, pour faire entendre raison à l’Etat algérien, pour dénouer définitivement la situation des détenus de la liberté Mzab. Nous appelons aussi les instances internationales à réagir suite à nos alertes auprès de leurs bureaux représentatifs, avant qu’il ne soit trop tard.

Pour le comité / Yacine CHERAIOU, Porte-parole / Paris 22 novembre 2016

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici