Karim Akouche en tournée en région parisienne

1

PARIS (Tamurt) – Le poète, romancier et dramaturge Karim Akouche est actuellement en tournée de promotion dans la région parisienne où il présente son dernier roman La Religion de ma mère, paru le 4 octobre dernier aux éditions Écriture (L’Archipel).  Après les rencontres qu’il a données à l’association Taferka de Montreuil, le vendredi 6 octobre, au siège de Tamazgha dans le 14ème arrondissement de Paris le 7 octobre et le samedi14 octobre au Royal Est, dans le 10ème, il sera le mercredi 18 octobre à 19h à l’ACB de Paris, au 37 bis Rue des Maronites, dans le 20ème. Cette dernière sera animée par le journaliste et écrivain Rezki Metref. Plusieurs personnalités du monde culturel kabyle y seront présentes.

Plusieurs autres conférences-débats sont programmées dans les semaines à venir. Il sera, entre autres, le samedi 21 octobre, à 16h00, au Centre Culturel Berbère de Drancy (37 boulevard Paul Vaillant Couturier Drancy, 93700) ; le samedi 4 novembre, à 16h00,  à l’Association Franco-Berbère d’Épinay sur Seine (79 Ter Rue de Paris, 93800 Épinay sur Seine) ; le samedi 11 novembre, de 14h00 à 17h00, à la CBF (5 Impasse Onfroy, 75013) ; le samedi 18 novembre, à 14h00, à l’association Franco-Berbère de Mantes en Yvelines (Maison des associations, 254 Boulevard du Maréchal Juin, 78200 Mantes la Jolie) ; le samedi 18 novembre, à 19h00, au Café littéraire FARR A NIGHT (129, rue du faubourg Saint-Martin, 75010) ; le samedi 25 novembre 2017, à 15h, à Champigny-sur-Marne, à la salle le Grain d’Or, sise au 250 boulevard de Stalingrad, 94 500.

L’émission littéraire de France Inter « Le Masque et la Plume », animée par Jérôme Garcin et diffusée le 1er octobre dernier, a conseillé aux auditeurs le dernier roman de Karim Akouche. Le chroniqueur littéraire Arnaud Viviant y a qualifié le roman d’ « absolument magnifique et terrible ».

Pour rappel, le roman de Karim Akouche est auparavant sorti aux éditions Frantz Fanon (Tizi-Ouzou) et aux éditions Michel Brûlé (Montréal). Il raconte l’histoire de Mirak, ingénieur à Montréal, qui  apprend la mort de sa mère, qu’il n’a pas revue depuis longtemps. Contraint de regagner le pays qui l’a vu naître, l’Algérie, le voilà face à une terre qu’il ne reconnaît plus : son père est devenu fou, son frère dérive vers le djihadisme et son ancien amour vers la prostitution. Mais ce sont surtout des lieux, des visages qu’il croise, devenus pour lui étrangers.

Autant de fantômes d’un passé révolu, celui d’une nation méconnaissable où règnent folie et chaos. Un asile d’aliénés à ciel ouvert. Tantôt récit picaresque, tantôt monologue intérieur, Karim Akouche use de son style tranchant pour dresser le tableau d’une patrie fragmentée, aux prises avec ses contradictions.

Par la rédaction Tamurt