Khalida Toumi se consacre aux affaires et aux voyages

17
Khalida Toumi

ALGÉRIE (Tamurt) – L’ancienne ministre de la culture du gouvernement de Bouteflika et députée du RCD, Khalida Toumi, coule des jours paisibles après une carrière au parlement  et de ministre du régime colonial d’Alger.

Selon l’un de ses cousins, de la région de Maâtkas, militant souverainiste, « Khalida Toumi mène une vie d’une vraie princesse. Elle gère sa fortune à Paris et en Suisse, et le reste de son temps, elle le passe dans les voyages et les visites des musées. Elle se rend souvent en Australie et plusieurs autres pays Asiatiques. Ma cousine Khalida Toumi collectionne les objets d’art et aime beaucoup les visites. Elle séjourne souvent dans des palaces en Europe et dans le monde entier », nous raconte son  cousin. « Khalida aime beaucoup la lecture et les whiskies, mais ces derniers temps, elle se consacre aussi aux sport et aux activités physiques », ajoute notre interlocuteur.

On dit même qu’elle a refusé plusieurs fois un poste d’ambassadrice. «  Elle n’aime pas parler de la politique et j’ai la certitude qu’elle a des remords de consciences sur sa trahison du peuple Kabyle. D’ailleurs elle ne vient jamais au village et évite de rencontrer ses proches », nous précise le jeune militant de Maâtkas. Elle refuse aussi des invitations par les télévisions algériennes et souhaite qu’on ne parle plus jamais d’elle. Pour rappel, Khalida Toumi était une grande militante de la cause Kabyle et le combat pour la liberté de la femme. En 2000, a fait un volte face qui a étonné plus d’un et a rallié le camp du clan de la famille de Bouteflika. Depuis elle n’a jamais mis les pieds en Kabylie !

Ravah Amokrane pour Tamurt