Kherrata, la ville qu’on ne visite que le 8 Mai

0
Kherrata -8 Mai 45
Kherrata -8 Mai 45

KHERRATA (Tamurt) – Il fait partie de la famille propriétaire du terrain qui leur a été enlevé par l’Etat pour y implanter le Souk El fellah de la localité et aujourd’hui, non indemnisé, il sera honoré par le wali qui se déplacera à Kherrata à l’occasion de la commémoration du 73e anniversaire des massacres du 8 mai 45. 

C’est comme cela que fonctionne le pouvoir algérien. Il exproprie les propriétaires sans les indemniser et pour faire dans le populisme, ses commis font appel aux concernés pour les honorer par la remise de cadeaux et médailles afin qu’ils se taisent à jamais. En se déplaçant à Kherrata en ce mémorable 8 ami, le wali de Vgayet baptisera une ruelle, inaugurera une stèle et ouvrira officiellement le premier colloque, qu’abritera la salle de cinéma de cette ville martyr, sur ces tragiques événements. Il y aura également du folklore avec des distinctions qui seront remises, semble-t-il, à une centaine de veuves d’anciens maquisards.

Il en est ainsi chaque année à la même date. Le wali avec son armada d’officiels, le FFS avec ses élus nationaux et locaux et un certain moment même les membres des fameux arrouchs étaient de la partie. C’est tout le monde qui saisit l’occasion pour être au devant de la scène. Mais dès le lendemain,  Kherrata reprendra sa place dans les oubliettes jusqu’au 8  Mai de l’année d’après.

Amaynut