Kidnapping du Docteur Kamaleddine Fekhar et deux de ses enfants mineurs.

0
Fekhar et ses compagnons
Fekhar et ses compagnons

MZAB (COMMUNIQUÉ) – Le Docteur Kamaleddine Fekhar et deux de ses enfants mineurs ont été enlevés de force par des policiers devant son lieu de travail; ce matin. Il est rentré en grève de la faim.

L’Etat de non droit continue de sévir dans le Mzab. En effet, même quand le reste de l’Algérie semble échapper provisoirement à la répression du pouvoir, le Mzab continue de subir cette répression sur tous les plans. Il y a quelques jours, Noureddine Tichaabt et Idris Khiyat, deux accusés dans un meurtre ont subi un procès scandaleux. Le juge a décidé tout simplement de ne pas faire appel aux jurés comme préconisé par la loi. Ils ont été condamnés à dix ans de prison ferme. Ces comportements doivent cesser et la seule façon pour y parvenir c’est le départ de la mafia qui est au pouvoir et le changement radical du système.

L’Algérie vit en ces moments une cascade des coups d’Etat orchestrés par ses différents clans qui ne veulent pas lâcher le morceau malgré la sentence sans appel des millions d’Algériennes et d’Algériens : « Dégagez tous (Tetnahhaw gaa) ». D’abord c’est l’annulation des élections par Bouteflika, afin de prolonger son quatrième mandat, puis l’appel du général Ahmed Gaid-Salah à l’application de l’article 102 de la constitution, afin de placer d’autres pions.

Le général Ahmed Gaid-Salah qui est le premier responsable de l’armée doit rentrer dans sa caserne et ne pas s’occuper de politique. N’est-ce pas lui et ses pairs qui ont toujours fait et défait les présidents depuis 1962 ?

Paris le 31 mars 2019
Président d’Izmulen
Mohammed DABOUZ