Krim Belkacem s’est adressé aux algériens en kabyle dans son premier discours

7
1er Discours de Krim Belkacem

ALGÉRIE (Tamurt) – Le premier discours de l’Algérie indépendante a été prononcé par Krim Belkacem dans un stade plein comme un œuf à Alger, en 1962. Le signataire des accords d’Evian, plus d’une heure durant, s’est adressé à la foule en langue kabyle et avec un kabyle presque académique et parfait, plein de métaphores.

L’assistance semblait bien comprendre le kabyle, puisque Krim Belkacem était acclamé à chaque fois qu’il déclarait quelque chose d’important. C’était, faut-il le signaler, en présence de Boudiaf, Benkhedda, Boussouf, Bentobal et d’autres chefs historiques. Krim Belkacem, qui a pris le chemin des maquis six ans avant le déclenchement de la guerre de libération, soit en 1948, avait le charisme et personne n’osait le contredire de son vivant. C’était lui qui devait prendre les destinés de l’Algérie mais l’armée Française a préparé Boumediène au Maroc et son clan qui ont été armés plus que l’armée Française et ils ont renversé le GPRA.

Krim Belkacem a été tué par ce même Boumediène en 1970 en Allemagne. Son discours en langue kabyle, qui a ressurgi récemment, fait le buzz sur les réseaux sociaux. Certains affirment que Krim parlait souvent en Kabyle lors des réunions importantes des chefs historiques ou bien en Français. Pour la langue arabe, il ne maîtrisait presque rien de cette langue, affirment ses compagnons.

Ravah Amokrane