La BRTV tente de nier sa crise financière

0
BRTV
BRTV

KABYLIE (Tamurt) – Le boss de la BRTV refuse de reconnaître que cette chaîne de télévision traverse une crise qui risque de la mener à la fermeture. Au lieu de répondre honnêtement à notre information publiée récemment à ce sujet, il a préféré exceller dans le mensonge et le dénigrement, d’une manière que même « El Moudjahid »  a banni. « FAKE NEWS Désolant de voir une pseudo information qui entraîne le public vers des voies sans issue de la part d’un titre qui se veut détenteur de vérités », « Non ces écrits sont faux. Pourquoi? dans quel but? Quels intérêts servent ils? », voila entres autres les réponses de ce qui reste de la BRTV.

La rédaction Tamurt persiste et signe que son information est vérifiée, vraie et crédible. Au risque de la répéter autrement, l’effectif de la BRTV,  journalistes et techniciens,  a été presque entièrement licencié ou poussé à la porte. Information supplémentaire à ce sujet, « La BRTV a délocalisé presque tout son matériel de son siège de Montreil à Paris, vers un endroit inconnu », précise notre source. Il ne reste de l’équipe de la BRTV qu’un technicien et deux journalistes qui assurent le strict minimum. Pourquoi? dans quel but? Quels intérêts de licencier l’effectif de la BRTV? Ce sont les vraies question auxquelles le boss de la BRTV doit répondre sans dénigrer notre journal qui a rapporté l’information bien « vérifiée ».  Il s’agit, en effet, d’un devoir de vérité et de respect envers des millions de Kabyles qui ont financé BRTV . Notre rédaction n’a pas attaqué la BRTV, au contraire. Le regret de voir cette chaîne kabyle disparaître est pourtant clairement précisé dans notre article. Toutefois, une partie de la réponse de ce qui reste de l’équipe de la BRTV est intéressante, puisque la survie de la chaîne est assurée. Tant mieux pour la BRTV « que nous chérissons ». 

 Pour expliquer pourquoi le boss de la BRTV a versé son fiel sur notre rédaction qui n’a fait que rapporter une information verifiable, la raison est simple. C’est à croire qu’il ne supporte pas que les gens disent que ce sont les Kabyles qui ont fiancé la BRTV lors de sa création, avant qu’elle devienne une propriété privée d’une seule personne. Inutile de revenir sur les détails concernant ce sujet puisque chaque Kabyle les connait. Les habitants de ce pays ont mis la main à la poche en 2002.

Il est juste a noter que les journalistes de la BRTV et techniciens, mêmes les trois qui sont toujours en activité, ont donné le meilleur d’eux même pour cette chaîne et la culture kabyle, avec des salaires misérables  et d’autres étaient  tout simplement des bénévoles. Ils méritent touts les hommages. Le peuple kabyle a besoin de la BRTV et d’autres canaux médiatiques. 

Ravah Amoqran

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici