La classe politique algérienne et le régime ignorent le problème kabyle

9
Kabylie
Kabylie

KABYLIE (TAMURT) – Le régime algérien agit comme si le problème kabyle ou tout simplement la Kabylie n’existe pas. La presse joue le jeu et n’évoque jamais les mouvements indépendantistes kabyles. Aucun journal, aucune radio, aucune télévision n’évoquent la revendication de la majorité des Kabyles, à savoir un référendum d’autodétermination.

Ils ne parlent de ces mouvements que pour les diaboliser et dénigrer leurs leaders, surtout Ferhat Mhenni. Quant à la classe politique, souvent, ce sont les partis dits d’oppositions qui se chargent de descendre en flamme les indépendantistes kabyles. Hormis les militants et les responsables du RCD qui affichent leur respect et leur reconnaissance de l’existences de la mouvance indépendantiste Kabyle, aucun autre parti en Algérie n’est tendre avec le MAK et l’URK. Pour le FFS, un parti exclusivement kabyle au même titre que le RCD, est le premier parti à s’opposer corps et âme à l’indépendance de la Kabylie. Les militants du MAK et de l’URK sont qualifiés d’agents à la solde des puissances étrangères sans jamais montrer la moindre preuve.

Ignorer la question kabyle est une grave erreur. Il est tout à fait logique que des opposants à ce projet existent. Que chacun avance ses arguments et active sur le terrain le plus normalement de monde et c’est au peuple de décider. Continuer à diaboliser les indépendantistes Kabyles, qui ne font que réclamer leur droit le plus élémentaire et de manière la plus pacifique, ne fera qu’empirer la situation.

Nadir S.

9 COMMENTAIRES

  1. Le problème est posé mais la solution pas encore. Ceux qui pensent que le temps joue en leur faveur pour nous faire oublier que nous ne sommes pas dans une terre arabe se trompent . Nos ancêtres nous ont transmis une langue du terroir et un attachement indéfectible à cette terre. Les conditions ne nous sont pas favorables pour faire entendre raison aux fossoyeurs d’identité mais nous sommes tenaces et patient. Nous remettrons tôt ou tard les pendules à l’heure amazigh.

  2. Izem l’insulte est l’argument du faible, tu le prouve en postant un commentaire dénué de tout argument et en même temps insultant, hamid non ce que tu poste c’est la marche du 20 avril qui célèbre l’anniversaire du printemps berbère, dans cette marche il y’a des indépendantistes mais aussi des nationalistes algériens et leurs nombre ne dépasse pas les 10000 milles personnes, une marche pour l’indépendance ce sont des millions de personnes qui défilent jour et nuit en pratiquant la désobéissance civique, la c’est juste une célébration.

  3. Les partis dit kabyles ont réussit l’échec.Ils n’ont réussi ni à démocratiser l’Algérie ni à préserver ou protéger l’identité kabyle en danger d’extinction.La Kabylie n’a aucune chance de survie sans un Etat kabyle autonome ou indépendant.Les kabylo-algérianistes entêtés ont tort de ne pas écouter le MAK,l’URK ou le RPK. Qu’on le veuille ou non,nous sommes dans la même situation que les kurdes,les catalans,les basques…qui ont une grande d’avance sur nous.Les catalans ont leur autonomie (gvt et parlement)et ils veulent se séparer de l’Espagne,une démocratie européenne, alors que les kabyles niés,occupés,martyrisés et arabisés de force s’agrippent aux jupons de l’Algérie « terre arabe ». Étrange et suicidaire !

  4. @Syd
    Si ils le font , tes freres mercenaires arabes vont profiter de l’occasion pour attaquer la Kabylie. Un peu de cervelle ne te feras pas du mal.

  5. Il suffit d’organiser le referendum pour voire combien de kabyles seraient disposés à vivre en assimilés chez eux

  6. On ne peut pas demander au pouvoir de respecter les règles du jeu démocratique, on n’est pas dans un monde de bisounours. Ici tous les coups sont permis, c’est de bonne guerre. La stratégie du pouvoir semble lui réussir, il continuera donc à travers ses relais et la presse à ignorer le mouvement indépendantiste kabyle.

  7. Quand a eu lieux la dernière manifestation de masse de millions de kabyles dans les rues pour l’indépendance? Jamais, quand vous dites une majorité de kabyles, avez vous fait un sondage? Non

  8. De deux choses l’une: l’Algérie rebrousses chemin et rentre dans sa peau amazigh, alors on aura un pays unit dans sa vraie identité, chose presque impossible vu que les militaires veillent sur l’arabisme et l’islamisme d’Etat. Dans le cas contraire la Kabylie qui a tout pour etre un Etat finira par acceder à son indépendance. Le gros n’est pas dans la force militaire mais dans la prise de conscience. Jusqu’ici ceux qui ont la conscience de soi et analysent l’histoire contemporaine se rendent compte que plus le pays s’arabise plus il se rétrécie jusqu’à en devenir proie meme du Qatar et du miniscule Emirat arabe. La force d’un peuple est dans l’adhésion des institutions au peuple et son noyau qui soude le tout. Avoir une armée forte ne fait pas du pays une puissance. Faire produire à un peuple c’est lui faire découvrir la joie de travailler or on a tranché l’amour de sa culture et il ont a cru utiliser les bras sans la tete qui doit s’arabiser. Puis cette farce de révolutionette sans révolution qui sert pour hisser des bouffons criminels à libérateurs du pays. Leurs comptes grossissent comme leurs bids quand le pays risque la fallite sous peu.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici