La criminalité se propage en Kabylie – Un jeune tué par balles à Azuguen

2

Il ne se passe pas une semaine sans qu’aucun crime ne soit commis à Tizi-Ouzou. La criminalité se développe et le nombre d’actes de banditisme montent en flèche, au niveau de toutes les localités de la Kabylie.

Hier encore, un jeune de 30 ans, R.L, du village Bouatta, a été retrouvé tué par balles à côté d’une décharge publique, à la sortie de la ville d’Azuguen, 40 km vers l’est de Tizi-Ouzou. Le corps a été retrouvé au niveau d’un grand village, juste avant d’arriver au village Tisserninje par des citoyens qui ont alerté les services de la protection civile. Selon une source hospitalière, la victime a été tuée par trois balles d’un pistolet dans la tête quelques heures seulement avant sa découverte. Les criminels l’ont achevé froidement.

La voiture de la victime a été saccagée par les assassins. Elle a été retrouvée à un kilomètre de la victime. La thèse d’un règlement de compte n’est pas à écarter. La découverte a fait plonger toute la région dans la consternation.

L’insécurité et les actes criminels se multiplient dans la région. Le mois passé seulement un homme avait tué deux cousins avec son fusil dans la région d’Ifigha. La recrudescence d’actes criminels inquiète les habitants de la région. Pendant ce temps, les services de sécurité devraient recenser les victimes et d’établir des procès-verbaux. Leurs préoccupations sont ailleurs. Surveiller et épier les militants opposants dans leurs moindres mouvements.

Youva Ifarwen