La crise de l’eau persiste : Les habitants Bouhmou ferment le CET d’Aïn Zawiya

0

TIZI-OUZOU (Tamurt) – La soif torride touche toute la région de Tizi-Ouzou. L’eau manque cruellement. Aucune localité n’est épargnée par cette crise de l’eau qui refait surface à longueur de saison des grandes chaleurs.

Les mouvements de protestation se multiplient depuis le début de l’été. Ce matin encore, des dizaines d’habitants du village Bouhmou, dans la localité d’Aïn Zawiya (15 km au de Tizi-Ouzou) ont procédé à la fermeture du Centre d’Enfouissement Technique (CET), pour protester contre le manque d’eau. L’eau n’a pas coulé des robinets des foyers de Bouhamou depuis presque trois mois.

L’achat des citernes d’eau à raison de 15 000 dinars l’unité est le seul moyen de survie. Les fontaines de la région qui alimentent les foyers se tarissent dès le début du mois de juillet. La nappe phréatique est pauvre à Aïn Zawiya. A travers cette action de protestation, les habitants d’Aïn Zawiya espèrent voir les autorités locales se pencher sérieusement sur la question. Ces derniers exigent l’alimentation de leur région en eau potable à partir du barrage d’eau de Koudiet Asserdoun de Tuβiret. Seule solution à leurs yeux. L’installation d’un nouveau réseau d’alimentation en eau potable est également souhaitée par les villageois.

D’autres problèmes secondaires ont été aussi évoqués par les protestataires. Ils s’insurgent contre les coupures intempestives du courant électriques. Des coupures qui leurs causent d’énormes désagréments.

R Moussaoui

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici