La crise s’accentue en Algérie : Nouvelle flambée des prix depuis une semaine

0
Marché en algérie
Marché en algérie

ECONOMIE (Tamurt) – Décidément, la crise économique et financière, qui dure depuis l’été 2015 en Algérie, ne cesse d’avoir des répercussions négatives sur le simple citoyens. Alors que les salaires des travailleurs n’ont pas bougé d’un iota depuis des décennies, les prix de tous les produits alimentaires viennent de connaitre une hausse considérable et subite depuis une semaine.

Ce constat est particulièrement valable dans la wilaya de Tizi Ouzou mais même dans l’autres régions. Ainsi, a-t-on constaté dans la wilaya de Tizi Ouzou, le prix du kilogramme de poulet a subitement connu une augmentation considérable pour atteindre les 450 DA. Un poulet de trois kilogrammes est donc vendu à … 1350 DA ! une véritable folie.

Les citoyens ont l’habitude d’avoir recours au poulet compte tenu du fait que le prix de la viande rouge est tout simplement exorbitant. Mais avec cette hausse du prix du poulet, même ce dernier sera inaccessible aux bourses moyennes. La hausse des prix enregistrée depuis quelques jours a aussi touché le prix des œufs. Ainsi, le plateau d’œufs qui se vendait, il y a à peine dix jours, à 230 DA vient de passer à 380 DA partout.

Il en est de même de tous les prix des fruits. Pourtant, actuellement, c’est la saison des fruits en Algérie. Mais allez s’en approcher même dans les marchés réputés pour la clémence des prix pratiqués. Ainsi, le prix d’un kilo de raisin est de plus de 200 DA. Il y a même des variétés qui sont proposées à 350 DA. La pomme est tout simplement hors de portée du simple employé et du simple citoyen. Autant que la pomme de terre. Il faut plus de 10 000 DA pour pouvoir remplir un tant soit peu son couffin de fruits et légumes. Mais si on y met de la viande ou du poulet, cette somme d’argent ne suffira point. C’est l’Algérie du pétrole et du FLN.

Tarik Haddouche