La démocratie Française face au roi d’Arabie Saoudite

10

FRANCE  (Tamurt) Les lubies incommensurables des monarques du Golfe commencent sérieusement à peser lourd, même au-delà des frontières de leurs couronnes. Les couacs sont légion lorsqu’on parle de ces princes et rois du Golfe. Réputés pour être flambeurs, lesdits monarques n’hésitent nullement à user de leurs pétrodollars pour s’offrir le faste en se gavant à satiété.

Le dernier caprice en date est la fermeture d’une plage à Golfe Juan à Nice (France), où est érigée la luxueuse demeure du roi Salmane d’Arabie Saoudite. En séjour dans sa villa royale, la préfecture de la ville éponyme à statuer sur un arrêté municipal afin d’interdire la baignade dans la plage « dite privatisée ».

Ce manquement au droit a fait réagir certains élus pour dénoncer à hue et à dia l’attitude dudit monarque qui veut imposer sa dictature dans les pays réputer pour être un modèle de démocratie. Une pétition est lancée par cet élu, et a collecté plus 110 000 signatures.

Dans le même sillage, cinq jeunes filles ont pris leur courage par les « seins » en allant s’exhiber toutes nues devant les fenêtres de la villa royale, et ce dans l’espoir d’empêcher le souverain de se poser sur son héliport privé.

Par leurs actions peu orthodoxes, les cinq jeunes filles : Vallauris, Ariana, Jessica, Katia, Alba et Mélinda ont voulu faire comprendre que les Français ne se soumettront pas pour assouvir les caprices des souverains. A contrario, le gouvernement français se montre plus que magnanime avec ces nouveaux riches qui n’hésitent pas à violer les lois républicaines.

Au demeurant, les intérêts supérieurs de la nation ne sont pas compatibles avec les principes de la liberté et d’égalité. Le déculottage diplomatique de certains pays devant les « riches bédouins » dépasse tout entendement. C’est une honte pour des démocraties se targuant d’être des pays de démocratie, et en contrepartie, ils s’aplatissent comme des carpettes pour assouvir leur passion du lucre.

Amnay